Marcher en groupe

La taille du groupe

Le groupe auquel vous allez vous joindre sera composé de 10 personnes en moyenne. Plus précisément, de 5 à 15 participants, le maximum variant selon les circuits, la difficulté, la fragilité écologique ou humaine de la zone, et bien sûr…le nombre d’inscrits !

Nous ne dépassons jamais 15 personnes *. Auquel il faut ajouter l’accompagnateur ou le guide, et parfois un cuisinier, des muletiers, des chameliers, des porteurs, un chauffeur… Une vraie petite communauté, le temps d’un voyage…

* A l’exception des séjours familles (16 personnes)

Avec qui je vais marcher ?

Les participants s’inscrivent individuellement, par couple ou petit groupe d’amis.

La moyenne d’âge se situe entre 40 et 50 ans, et les femmes sont en majorité (60% environ).

Les origines sociales et professionnelles sont très diverses : de l’aide-soignante au chirurgien, de l’enseignant au chef d’entreprise ou du notaire au demandeur d’emploi, chacun a laissé chez lui son métier, son statut, son rang social pour entrer pour quelques jours dans un groupe différent,sans barrière sociale, ou chacun a sa place et se tutoie, naturellement.

Chaque groupe comprend son lot d’anciens, de fidèles à La Balaguère, qui retrouvent fréquemment des connaissances, d’anciens compagnons de marche… Ainsi, les randonnées Balaguère ont souvent donné naissance à des amitiés fortes et durables à des unions, à des mariages…

Marcher et vivre en groupe

Sur les chemins, marcher ensemble n'est possible qu'en emboîtant le pas de l'autre…

Marcher en petit groupe n’est pas banal. C’est, au contraire, une expérience émotionnelle forte, un peu hors du temps, en dehors de la vie ordinaire, souvent dans des milieux extraordinaires.

Au sein de ce groupe, de cette petite communauté, nouvelle, mais éphémère, une autre sociabilité s’installe : à vivre ensemble des efforts, des émotions fortes et rares, l’inconnu d’il y a quelques jours seulement est devenu un proche, un confident parfois, presque un ami. Le chant sur les chemins, le conte ou le poème, les rires partagés effacent la fatigue de l'ascension et créent une vraie connivence au sein du groupe.

Peut-être cette connivence vient-elle aussi de la rupture avec les rythmes effrénés du quotidien, ou simplement du sentiment de vivre ensemble quelque chose d’unique, extraordinaire… Quoiqu’il en soit, chacun éprouve très vite un plaisir nouveau, celui d’appartenir à ce nouveau groupe, le bonheur d’être là, et de partager l’histoire de tous.

Le liant magique qui unit le groupe devient souvent très fort… Il arrive même parfois que le groupe arrive à tel degré de connivence et d’émotion partagées qu’à la fin du voyage, les gens ne veulent plus se quitter. Les adieux sont parfois déchirants…Vraiment.

Et les "casse-pied" ?

C’est vrai que ce tableau semble un peu idyllique… Il est pourtant très réaliste.

Bien sûr, il y a des casse-pieds… (rassurez-vous, ils sont rares). Des personnes qui se trompent de voyage, de groupe, de formule… Ou simplement des tempéraments plus ou moins faciles, plus ou moins “ sociables”.

Et c’est ici que l’accompagnateur est indispensable : outre son rôle fédérateur, d’animateur, de révélateur, il doit être un médiateur, un modérateur, faire parfois preuve d’autorité, voire admonester un participant qui mettrait en péril la cohésion du groupe. Bref il est aussi un chef.

Chaque pas nous rapproche

Pour conclure, une randonnée en groupe, c’est bien sûr l’occasion unique de faire des rencontres, d’échanger avec d’autres marcheurs, de mieux connaître celui ou celle qui chemine à ses côtés, de s’enrichir mutuellement…

La convivialité, la solidarité, le partage sont les piliers de cette tranche de vie, ou notre petite phrase prend tout son sens : chaque pas nous rapproche… des autres… mais aussi et surtout… de nous-même.

promotions treks et randonnees

Les nouveaux circuits 2014 de La Balaguère

Randonnées à petits pas

randonnees dans les Pyrenees

treks et randonnees

Village Ways

randos saint jacques de compostelle

randonnees en France

randonnees VTT et cyclo