Par

"Prestations médiocres - Randonnée liberté sur la Voie d'Arles de Toulouse à Lourdes - couple de francais de Berlin!"

Chemin de Compostelle : Le Chemin d'Arles, Auch - Lourdes

Saint Jacques de Compostelle - Chemin d'Arles

Date de départ : 01/10/2018
Nous sommes bien rentrés sur Berlin jeudi dernier et nous souhaitions vous faire part de nos remarques et commentaires sur vos prestations et les deux randonnées réservées (Voie D'Arles GR 653 et GR 101).
Globalement nous sommes assez déçu par l’ensemble des prestations de Balaguère une fois sur place, cela d’autant plus que votre siège d’entreprise se trouve non loin de notre tour, soit en terrain connu.

Nous vous indiquons ci-dessous de façon succincte les points concernés qui nous ont beaucoup déçus :

• Nous avions un problème général d’itinéraires surtout pour la 2ème et plus importante partie à partir d’Auch ou plus précisément Maubourguet et jusqu’à Lourdes (les KM journaliers ne correspondent jamais, il y a toujours plus de Km parfois beaucoup comme d’Auch à Montesquiou, bien plus que les 31km indiqués sur votre fiche technique (les 31 km vont de de départementale Auch à départementale Montesquiou, nous avons même pris une photo de cette indication, par le GR 653 ou d’hébergement à hébergement c’est souvent beaucoup plus, de 2 à 7km de plus suivant la journée) ! De plus sans le fascicule Miam-Miam Dodo par exemple (bien plus précis que votre documentation ou livre fourni lors de la réservation) on peut facilement se tromper voir même se perdre. Nous étions pratiquement les seuls randonneurs sur l’ensemble des étapes y/c dans tous les hébergements.
À partir de Maubourguet et jusqu’à la fin de la randonnée à Lourdes, il n’y avait plus du tout d’indication ou de topo ou carte de votre part (pas de livre d’itinéraires, pas de détails de GR), nous avons dû nous débrouiller tout seul avec notre GPS et GR 101 mais dont le KM était bien plus important qu’indiqué de votre part. Je pense qu’il faudrait qu’une personne de votre entreprise effectue cette randonnée un jour, afin d’en connaitre les aléas et spécifications actuels. Le balisage des GR (653 et 101 sont d’ailleurs bien plus imprécis que les voies plus connues ou marchées comme la Voie du Puy etc..). D’autre part le fascicule ou livre fourni par vos soins sur la Voie d’Arles est bien moins utilisable et précis que le Miam-Miam Dodo, pratiquement impossible de s’y fier pour suivre l’itinéraire, de plus pratiquement aucune des étapes ne correspondaient avec vos itinéraires et étapes proposées pour les hébergements. C’est incohérent et difficile à comprendre en fait.

Des informations sur vos fiches techniques ne sont plus actuelles ou incorrectes, exemples flagrants : le km approximatif journalier, à l’étape de Gimont vous préconisez ou conseillez de faire un détour par l’abbaye Cistercienne de Planselve ! à part que cela représente tout de même près de 3 km de plus encore à marcher, il n’y a absolument plus rien à voir ou faire là-bas, en y arrivant des ouvriers agricoles ou autres employés du site d’ailleurs fermé au public nous ont ri au nez, en nous disant que le dernier ou dernière ecclésiastique était décédé il y a plus de 4 ans et que depuis ce jour ce n’est plus une Abbaye, qu’une ruine délaissée ou abandonnée. Les contacts de la propriétaire du gîte de Marciac ne sont plus à jour, impossible de la joindre sur les Nr. de portable donnés dans votre documentation. Heureusement que l’office du tourisme était encore ouvert et compétent le samedi 06.10 après 17h, ils ont réussi à joindre la propriétaire d’une autre manière, nous attendions sous la pluie dehors devant le gîte env. ¾ d’heure, pas d’indication de gîte à l’entrée ou autre et en plus porte verrouillée et nous n’avions pas non plus réussi à joindre une personne ou hotline de Balaguère !

• Globalement n’étaient corrects voir bien que les hébergements/restaurations des tables d’hôtes, ainsi que l’entreprise de taxi de Montesquiou pour le transport des bagages principaux d'étape à étape (pas de problème à signaler de ce côté, gens aimables en plus). Tous les hôtels choisis étaient mal adaptés aux randonneurs, pas d’accueil aimable en général à part Aubiet, vétustes et pas conviviaux.

• L’étape 1 (avant l’Isle Jourdain) à part le problème de kilométrage, c’est tout OK y/c l’hébergement et dîner y/c partie végétarienne pour mon épouse

• L’étape 2 – Gimont (idem plus de KM et étape non prévu dans votre livre Le Chemin d’Arles fourni), voir remarque concernant l’Abbaye, des travaux important de contournement de Gimont rendent l’entrée en ville plus que pénible(circulation très dense sur les autres voies d’accès dont en randonnée). L’hébergement l’étape gimontoise choisie n’est plus du tout adaptée aux randonneurs, Le propriétaire ne s’intéresse d’ailleurs plus vraiment aux randonneurs, sa clientèle actuelle sont les gens de passage genre VRP etc.. (type appart-hôtel sans repas ni petit-déjeuner). Accueil et emplacement près des halles encore corrects, mais repas pré-préparé sous cellophane film plastique sans grand goût au frigo à mettre au micro-ondes dans la petite chambre, idem pour le petit-déjeuner déjà préparé au frigo et pain dans une petite corbeille, donc la veille pour le lendemain matin, deux pads de café à mettre dans une petite machine genre Nespresso, tout cela pas très convivial ! De plus les sanitaires sont très vétustes, le pommeau de douche s’est désagrégé dans mes mains en prenant ma douche le matin !

• L’étape du jour 3, Gimont-Aubiet est une erreur incohérente et un détour assez inutile, car il faut sortir du GR 653 plus de trois KM avant Aubiet pour refaire pratiquement la même chose dans l’inverse le lendemain, donc une étape d’à même pas 10km pour cette journée 2 et comme dit en-dehors du circuit, alors qu’il y a beaucoup de possibilités d’hébergements par ailleurs entre Gimont et Aubiet puis en direction d’Auch. De plus les propriétaires ont changé depuis plus de deux ans et se trouvent à présent toujours sur place, donc pas besoin de les appeler avant comme indiqué sur votre fiche ! Ils n’ont d’ailleurs pour le moment jamais eu de contact direct avec balaguère ! Globalement bon accueil, mais hébergement hôtel en dehors du circuit pas non plus adapté aux randonneurs (convivialité beaucoup moins bonne dans les hôtels etc..). Repas et PDJ. très corrects par contre.

• L’étape du jour 4 – Auch (fin de la 1ère partie), kms bien plus importants, hôtel proposé non adapté aux randonneurs (on n’aime pas trop les randonneurs apparemment, chaussures de randonnée etc..), nous avons eu une chambre non rénovée, très défraichie (beaucoup de chambres semblent avoir été rénovées pourtant, voir sur leur site internet), chambre donc très vétuste dont la moquette était extrêmement sale et vieille ! L’accueil était par contre très correct et avenant de même le dîner cette fois-ci excellent y/c le service avec plats régionaux.

• L’étape du jour 5 – Montesquiou, kilométrage bien plus important par le GR, l'hébergement en table d'Hôtes se trouvant bien après Montesquiou par ailleurs (près de 3 km en plus). Sinon l’hébergement à la ferme était parfait y/c les repas. Les propriétaires nous ont tout de même dit ne pas avoir eu de visite (qualité) de Balaguère depuis le début de leur installation soit il y a 18 ans déjà !

• L’étape du jour 6 – Marciac – Voir plus haut, gîte avec pdj. fermé à notre arrivée en fin d’après-midi vers 16h30 et mal reconnaissable, pas d’indication devant la maison, propriétaire injoignable sur les contacts fournis, Balaguère étant injoignable également (samedi 6.10, attente devant la porte extérieure sous la pluie env. 3/4h), heureusement qu’il y avait l’office du tourisme. La plus grande partie des restaurants de Marciac étaient fermés en soirée par ailleurs. Néanmoins chambre spacieuse impeccable, petit-déjeuner correct.

• L’étape du jour 7 – Maubourguet (fin du GR 653) – tout OK, bonne table d’hôtes, bon accueil, convivialité et repas, sauf que les propriétaires attendaient (un couple allemande parlant bien français !!) et un appel de notre part avant notre arrivée (info de Balaguère ils nous ont précisé !), Cela n’était nullement indiqué dans notre documentation, de même ils n’étaient pas informés que mon épouse est végétarienne. À partir de cette étape et jusqu’à l’arrivée à Lourdes et à part mon GPS (app de randonnée heureusement), pas d’indication de topo, cartes ou itinéraires fournis, GR 101 assez souvent pas trop bien balisé!

• L’étape du jour 8 – Vic en Bigorre – Hôtel plutôt d’un autre temps sûrement meilleur et accueil à la limite du supportable, établissement fermé le lundi en plus. Donc fermé à notre arrivée, la personne du taxi avec nos bagages attendait aussi ! Chambre petite avec moquette vétuste, dîner très rapide dans l’arrière salle vu que le restaurant était fermé également le lundi, entrées, salades et desserts réfrigérés, petit-déjeuner correct sans plus mais le tout pas convivial. Le tout pas du tout adapté pour les randonneurs.

• L’étape du jour 9 – Ibos – accueil encore correct, mais hébergement « genre motel VRP etc..» d’un autre temps meilleur également, absolument inadapté aux randonneurs, vétuste, moquettes anciennes, salle d’eau plus que vétuste, radiateurs rouillés etc.. Dîner et petit-déjeuner moyens pris dans une ambiance plutôt froide, accueil pas très convivial.

• Dernière étape Lourdes sous notre contrôle et réservation, pas de problème particulier.

Voilà, nous souhaitions vous faire part un peu en détail de nos impressions. Nous pensons qu’il y a beaucoup de possibilités d’amélioration, beaucoup de nouveaux hébergements ont ouverts entre-temps au fil des étapes, les étapes peuvent être organisées d’une manière plus équilibrées (en km), dans la mesure du possible, absolument favoriser les tables d’hôtes qui ne posent pas de problèmes en général pour les randonneurs et dont l’accueil est bien plus personnalisé et convivial, ce que cherchent tout de même les pèlerins en général !

Lors de notre retour de Lourdes à Toulouse avec le TER, nous avons rencontré par hasard une personne qui connaît le responsable de votre entreprise et nous a assuré l’en informer également, afin que de futurs pèlerins ne subissent pas tous ces inconvénients ou mésaventures.

Marie-Rose et Jacky de Berlin

La Balaguère :

Bonjour,

Nous sommes vraiment désolés que vous n’ayez pas apprécié ce séjour.
Concernant le document auquel vous faites référence et que vous jugez meilleur que celui fourni par nos soins, nous pensons qu’il n’est pas adapté au séjour.
En effet si la cartographie est intéressante, il n’y a pas de descriptif détaillé de l’itinéraire...
D’autres participants en cette année 2018, n’ayant pas déposé d’avis sur internet mais nous ayant retourné un questionnaire satisfaction, ont apprécié nos prestations et nos documents.
Votre avis diffère donc assez notoirement de l’appréciation d’autres randonneurs.
Nous ne manquerons pas d’analyser chacun des points que vous avez relevés afin d’identifier ceux qui doivent-être absolument améliorés.
Par contre nous avons pu constater que les autres participants ont souligné que les chemins n’étaient pas entretenus et qu’un re-balisage s’imposait. Ce point semble rejoindre certaines difficultés que vous avez pu rencontrer. 
Nous ne manquerons donc pas de faire remonter cette information très rapidement auprès des institutions concernées.
En vous remerciant pour votre retour

L'équipe de La Balaguère

Les avantages Balaguère

Suivez-nous