Retour en Mauritanie

La destination la plus attachante du Sahara

La Mauritanie a été pendant dix ans, entre 1997 et 2007, La destination saharienne majeure. Paysages sublimes, dunes à l’infini, canyons, villes de sables, oasis de verdure nichées entre sables blonds et grès noirs… Ajoutons à cela un avion direct Paris-Atar, qui se pose là, au milieu du désert, les chameaux qui vous attendent à l’aéroport, et l’on comprend le succès de la Mauritanie auprès d’un public de marcheurs en quête d’aventures et de rencontres fortes et authentiques. Car La Mauritanie c’est aussi et avant tout cela, un accueil, une hospitalité, un esprit d’ouverture et de tolérance à nul autre pareil… On va la première fois en Mauritanie pour ses paysages, mais l’on y revient pour les mauritaniens.

 

La fin d’un rêve

L’agression d’Aleg fin 2007, qui, on l’a su plus tard, n’avait rien à voir avec le terrorisme, puis, les débordements d’AQMI venant d’Algérie jusqu’en Mauritanie, ont mis un terme à cette période de découverte de ce fabuleux pays, et stoppé net le rêve que vivaient les habitants de l’Adrar. Avec le tourisme naissant, même s’il était très modeste (10 000 touristes par an au plus fort de la période), ils avaient vu leurs revenus s’élever notablement et leurs conditions de vie s’améliorer.

 

La Balaguère en Mauritanie

Pour La Balaguère, la Mauritanie n’est pas un pays comme les autres.

Elle a incontestablement été sa destination la plus forte, la plus attachante, la plus importante, celle qui a joué un rôle déterminant dans sa destinée de voyagiste.

C’est aussi le pays dans lequel nous nous sommes le plus impliqués, autant dans la formation des guides que dans l’aide au développement - à travers des associations comme Balaguère-Solidarité ou Vents du Sud -, où nous comptons de vrais amis, et où, avec eux, partant de zéro, nous avons su créer, développer une forme de tourisme respectueux, équitable, solidaire, qui profite à toute une population.

Pour moi, le tourisme responsable est né en Mauritanie, et je pense en toute modestie que l’expérience que nous y avons menée est exemplaire à plusieurs titres. Mais elle nous en a aussi montré toute la fragilité, par la désertion totale des touristes dès lors que la sécurité y était menacée.

 

La sécurité retrouvée

Aujourd’hui, les conditions de sécurité sont à nouveau réunies de sorte que notre Ministère des Affaires Etrangères a modifié son site “Conseils aux Voyageurs” et ne déconseille plus formellement la destination, le vol charter Paris-Atar est remis en place et toutes les agences de trek reprogramment la Mauritanie.

Les autorités mauritaniennes ont renforcé considérablement la sécurité en Adrar :

  • par une présence militaire (mauritanienne et française) consolidée, mais discrète.
  • par une amélioration du réseau téléphonique et des liaisons radios
  • par une veille permanente des autorités locales.
  • Toute la zone rouge à l’Est du pays sur la carte du site Conseils aux Voyageurs a été déclarée par l’état mauritanien zone Interdite, et est occupé par des bases militaires quadrillant la région. Ainsi, ce rideau de fer, à plus de 500km des zones de trek, protège efficacement le pays de toute incursion terroriste.

Cette sécurité retrouvée est largement confortée par une vigilance globale de toute la population de l’Adrar, qui manifeste une bienveillance totale au tourisme, et donc un accueil sans pareil au visiteur. C’est cette population, très hostile aux terroristes, qui est au fond la meilleure protection de la Mauritanie pour les visiteurs.

 

Il faut retourner en Mauritanie

Pour découvrir ou revoir l'un des plus beaux déserts du monde, pour faire des rencontres exceptionnelles, qui vous marqueront longtemps, ou, tout simplement, pour passer une semaine agréable en marge de notre hiver, il faut aller en Mauritanie.

C'est le moyen le plus simple de pratiquer un tourisme solidaire, digne et responsable et de montrer à nos amis mauritaniens que nous ne les oublions pas. Nos guides vous attendent, Awelwat, Moïchine, Boula, Mahmoud Aïdoud, Sid-Ahmed, Saleh…

L’espoir est de retour.

 

Nos randonnées en Mauritanie

Président de La Balaguère et voyageur passionné

Autres articles

La Mauritanie, un pays fabuleux auquel je suis très attachée

J'ai découvert la Mauritanie par hasard, en partant avec La Balaguère. Après y avoir fait 3 treks et noué des relations d'amitié très fortes avec des mauritaniens, j'y suis retournée tous les ans, seule, en voiture. Je suis toujours accueillie à bras ouverts. Là-bas, les gens nous attendent. Ils attendent le retour du tourisme, ils ont hâte de retrouver la vie, le contact, de retrouver de quoi vivre et de quoi être, de quoi partager.

Oualata : un voyage pour la Mauritanie

Du 13 au 16 janvier 2014 s'est déroulé à Oualata au sud-est de la Mauritanie, le 4ème festival des villes anciennes.

Jean-Philippe et sa tribu, de retour d'une randonnée accompagnée au Maroc

Nous avons choisi le Maroc car ce pays nous attirait depuis longtemps. Puis nous avons choisi le désert car nous voulions partager quelque chose d’exceptionnel. Nous avons été accompagnés par un guide très attentionné : Abdou. Nous avons découvert des paysages surprenants par leur diversité et avons vécu quelque chose d’extraordinaire : une journée de pluie dans le désert.

Suivez-nous