La création du circuit de Beceite au Delta de l'Ebre

En 1995, lors d’un périple en Espagne qui nous mena de Cerbère à Gibraltar, et de Cordoue à L’Estrémadure…

Un mystérieux massif à l’est d’Alcaniz attira notre regard, éclairé par la douce lumière du couchant.

« Tant pis, ça sera pour une autre fois… » car ce jour là, nous voulions rejoindre Albarracin depuis Montserrat.

10 ans plus tard, lors d’une reconnaissance à Siurana et dans le Montsant, le massif de Beceite aimanta à nouveau mon regard, s’imposant au-dessus du Delta de l’Ebre et des brumes matinales qui chapeautaient la Costa Daurada… « Ce massif aux formes insolites doit recéler de magnifiques trésors ; on devrait y faire un séjour avec La Balaguère » pensais-je…

Récemment, ce vieux briscard de Caubet me remit l’eau à la bouche, lui aussi séduit par ce massif qu’il aperçut à l’occasion d’une virée dans la péninsule ; dans le même temps, Gonzalo me vantait les charmes insolites du Delta qu’il connaît, tout proche.

C’en est trop, il faut créer un séjour là-bas.

C’est chose faite et le massif est bien un trésor !

Canyons aux eaux translucides, myriades d’aiguilles calcaires rendues quasi inaccessibles par les pins qui s’agrippent aux parois et obstruent les failles, estrechos larges d’à peine 5 mètres et hauts de plus d’une centaine…

Parois de poudingues où nichent les vautours, vallées paisibles et verdoyantes aux petits villages qui contemplent les oliviers et les amandiers en fleurs, garrigue, causses... Tandis que les nombreux bouquetins et les acrobaties des plus jeunes animent la randonnée !

Le secteur du Pico dels Ports se dresse 1450 m à l’aplomb des terres du Delta ; autant dire que le panorama est aérien et infini !

Quant au Delta de l'Ebre, l’isthme de Trabucadors et les marais de La Tancada avec ses flamands roses valent le détour.

Nous avons été chaleureusement accueillis à Beceite, où la nourriture familiale nous a réchauffé après ses froides journées hivernales et avons testé le « Caldero de Marisco »–spécialité locale du Delta à base de riz, de poisson et de crustacés cuits dans un genre de rouille- que nous vous recommandons de vous offrir si au cours du séjour l’occasion se présente !

En résumé, des atouts incontestables, un superbe voyage mer/montagne, mélange de paysages type Guara, Riglos, Provence, Camargue… avec les Rocas de Benet s’érigeant tels les plus beaux monolithes de Monument Valley !

Créateur de circuits dans les Pyrénées

Autres articles

L'Aragon roman, pour ceux qui aiment allier culture et randonnée

Le Monastère de San Juan de la Peña est situé sur un vaste plateau bordé de falaises. Une fois la visite faite, on part à pied vers l’Ermita de San Salvador à de 2H de marche. Il est situé sur un promontoire. La vue est saisissante. Dans ce circuit, on dort dans une des ailes du Monastère roman bénédictin de Leyre lui-même !

Du sommet du Mont Perdu, une vue à 360°

Le tour et l'ascension du Mont Perdu est une randonnée sportive. De jour en jour, les paysages sont très différents. On passe tantôt versant nord, sur les pentes vertes et abruptes des cirques de Gavarnie, Troumouse et Estaubé, tantôt versant sud, à travers lapias et canyons gigantesques. La montagne prend alors des formes de grands escaliers cyclopéens.

La magie du Cotiella avec les mules d’Alberto

Le paysage karstique et lunaire du massif de Cotiella est tellement spécial qu’il est capable de rivaliser l’autre grand protagoniste calcaire du circuit, le célèbre Mont Perdu. Après la découverte des canyons d’Ordesa, Escuain et Añisclo, on descend dans des entrailles verdoyantes et mystérieuses aux eaux cristallines. En l’espace de quelques heures on se croirait sur une autre planète ! C’est vraiment l’Aragon : sauvage et varié mais aussi accueillant et dynamique.
Contactez-nous
05 62 97 46 46
Suivez-nous