Visiter Saint-Pétersbourg

Le cœur culturel de la Russie, la « Venise » Russe,… autant de surnom donnés à la prestigieuse ville slave aux reflets occidentaux. Harmonieuse, classique et romantique, Saint-Pétersbourg se dessine par ces canaux et rivières pour attirer artistes, architectes, philosophes de renommée ainsi que de nombreux visiteurs.

La cathédrale Saint-Sauveur-sur-le-Sang-Versé

Notre sélection de sites à visiter 

Nos city-breaks en Russie proposent la découverte de cette belle ville avec un accompagnateur francophone vivant en Russie : City-break à Saint-Pétersbourg.

La cathédrale St Isaac

St Isaac - la quatrième plus grande cathédrale du monde - a subi une histoire tumultueuse. Durant l’ère soviétique, elle a été dépouillée de signes extérieurs religieux et a été transformée en musée, mais le bâtiment est resté remarquablement intact. L’intérieur abrite d’énormes quantités de marbre et de granite, et son dôme - qui mesure 100 mètres de haut - est recouvert de feuilles d’or pur, même si elle a été peinte en gris durant la Seconde Guerre mondiale pour éviter d’attirer l’attention des forces aériennes ennemies.

Le musée de l’Hermitage

Le musée de l’Hermitage est l’un des musées les plus grands et les plus anciens du monde - il a été fondé en 1764. Ce musée d’art et de culture est situé entre plusieurs bâtiments - dont le palais d’hiver - chargés d’histoire.

Le Grand-Palais de Peterhof et la grande cascade

Grand-Palais de Peterhof

La vraie beauté de ce palace réside dans son jardin. Inspiré par le style architectural des jardins à la Française, vous pourrez y admirer la grande cascade et la fontaine Samson ainsi que de magnifiques jardins.

Ce palais est surnommé le « Versailles russe ».

Forteresse Pierre-et-Paul

Abritant le Musée d’État de Saint Petersburg et rempli de nombreux beaux bâtiments, la forteresse Pierre-et-Paul figure parmi les symboles de la ville. Le clocher massif de la cathédrale située au sein du complexe lui permet de ne pas passer inaperçue. En été, les zones sablonneuses qui entourent les murs du château se transforment en « plages » où viennent bronzer les locaux et les touristes.

La Neva

Le fleuve Neva traverse Saint-Pétersbourg et en se divisant en quelques bras dans son delta, il forme plusieurs îles. Chaque année La Neva accueille les régates et les compétitions de canotage.

On l’appelle la Venise du Nord pour une bonne raison : Saint Petersbourg regorge de canaux et de rivières. Sur les rives, un paysage d’hôtels particuliers somptueux du temps de la noblesse de la ville, de beaux quais de granite, de ponts du 19ème siècle. Ponts qui d’ailleurs s’ouvrent la nuit pour laisser passer les bateaux.

Cathédrale Notre-Dame-de-Kazan

Cathédrale Notre-Dame-de-Kazan

Au cœur de la ville de Saint-Petersbourg, au bord du canal Griboïedov et au milieu de la perspective Nevski, se trouve la cathédrale de Notre-Dame-de Kazan.

Celle ci date de 1810 environ et s'ouvre en demi-cercle sur la perspective Nevski de manière assez impressionnante. Elle revêt une signification puisqu'elle abrite une icône de la Vierge de Kazan, censée avoir permis la victoire des Russe sur les envahisseurs Polonais en 1612 et, de ce fait, avoir favorisé l'accession au trône de la dynastie des Romanov, qui domina la Russie jusqu'en 1917.

Notre-Dame de Kazan devint tour à tour un mémorial de la guerre contre Napoléon, musée de l'Athéisme (1932-1990), puis musée d'histoire des religions, après avoir été rendue à l'église orthodoxe. 

Place du Palais

La Place du Palais, c'est la place centrale de Saint-Pétersbourg. Le plus ancien des bâtiments encadrant la place est le Palais d'Hiver, monument de style baroque édifié par les tsars en 1754-1762 qui a donné son nom à la place. Bien que les autres bâtiments bordant la place soient de style classique, l'ensemble forme un tout harmonieux. Le côté sud de la place qui fait face au Palais d'Hiver est en forme d'arc et a été conçu sur un plan de l'architecte Georg Friedrich Veldten. Le centre de la place est occupé par la colonne d'Alexandre (1830-1834) de l'architecte Auguste de Montferrand.

Cavalier de Bronze

Cavalier de Bronze

Au milieu de la Place du Sénat, la statue équestre monumentale de Pierre Premier Le Grand, dite « Le Cavalier de bronze » est sans aucun doute l’un des monuments les plus connus de la ville. Commandé par l’impératrice Catherine II de Russie, ce projet a été réalisé par le sculpteur français Étienne Maurice Falconet. Le visage du tsar a été modelé d’après son masque mortuaire et ses portraits.

Cette statue fut rendu célèbre par un poème de Pouchkine qui donna du reste son surnom à cette statue.

C'est ici que, le printemps venu, les mariés viennent déposer des fleurs, boire du Champagne et écouter de la musique, c'est donc un lieu plein d'animation. C’est pourquoi le plus souvent on peut le voir noyé dans le nuage de gaze blanche des robes de noces.

Nevsky ProspektNevsky Prospekt

Avec ses magasins souvenirs, ses palais et ses cathédrales, Nevsky Prospekt est l’une des rues les plus fréquentées de Saint-Pétersbourg. C’est également le centre névralgique du métro de Saint-Pétersbourg.

Le métro

Le voyage en lui même est presque plus important que la destination. Chaque station est décorée de façon somptueuse et abrite d’exquises œuvres d’art.

Autres éléments intéressants de la ville :

La cathédrale Saint-Sauveur-sur-le-Sang-Versé

Cathédrale navale de Saint-Nicolas à Kronstadt

Le musée Russe

Mosquée de Saint Petersburg

Monastère de la Sainte-Trinité-Alexandre-Nevski

Découvrez toutes nos randonnées en Russie

Écrit par Pauline Porterie

Autres articles

Le Japon, authentique et moderne, mais toujours plein de poésie

Les japonais sont extrêmement gentils, dévoués et patients. Pour nous, occidentaux, pas facile de suivre leurs codes sans rien oublier, mais inlassablement, ils vont nous rappeler avec beaucoup de bienveillance leurs us et coutumes. Et puis, encore une chose qui m’a beaucoup touchée, c’est cette poésie qu’il a partout… La poésie est dans les fleurs de cerisiers évidemment ; mais dans un jardin zen, un onsen (bains japonais), une chambre de ryokan (auberge traditionnelle), dans une assiette de sushi…

Osons l’Onsen

Depuis bien longtemps les japonais, adeptes du culte du bien-être, fréquentent les onsen, littéralement les sources chaudes.

Raymonde, voyageuse de retour du Népal

Nous étions un petit groupe de 6 femmes, toutes aussi enthousiastes les unes que les autres à participer à cette découverte originale du Népal. Nous avons rencontré Asha, cette jeune alpiniste népalaise qui a gravi les 7 plus hauts sommets des 7 continents. Comment oublier l'accueil des habitants des villages de Kabhre et de Lwang ! Et nous avons passé deux nuits dans le monastère de nonnes Nagi Gompa avec Danzee qui a été nonne puis porteuse et maintenant guide francophone.

Suivez-nous