SOS MALI – Nos amis Dogons ont besoin de nous

Le Pays Dogon au Mali a été une grande destination de La Balaguère dans les années 2000-2010. Une destination majeure non seulement grâce à tous les atouts et les charmes de cette région extraordinaire, les paysages magnifiques, les villages caractéristiques, la Culture, unique, bien sûr, mais aussi et surtout par les liens que nous y avons tissés avec nos amis et partenaires dogon.

Autour de Moïse Témé, agriculteur du pays dogon, et avec l’aide précieuse de Yannick Salaün, venu des Pyrénées pour accompagner le projet, nous avons créé et développé une activité touristique d’accueil et d’accompagnement de randonneurs autour du village de Yendouma, une zone reculée du Pays Dogon, en formant aux métiers du tourisme ces jeunes qui ne connaissaient que les activités agricoles autour de leurs villages de la falaise de Bandiagara…

La première année, la petite équipe de 3 personnes encadra une cinquantaine de randonneurs. 10 ans plus tard, vous étiez 700, faisant travailler une cinquantaine de maliens, permettant à leurs familles de vivre dignement de leur activité agricole et de ce complément touristique. Bref, une belle aventure !

Ceux d’entre vous qui sont partis au Mali avec La Balaguère (ou La Burle, avec qui nous partagions cette belle expérience) se souviennent certainement de leurs guides (Moïse, Ali Dolo, Tranquile, et tous les autres…) de leur disponibilité, leur attention, leur gentillesse, mais aussi de leur capacité à transmettre leur amour et leur passion de ce fabuleux pays.

Mais le tourisme reste une activité fragile. A partir de 2010, le contexte sécuritaire s’est fortement dégradé, empêchant toute activité touristique. Chacun reprit son activité agricole en perdant le revenu du tourisme pour se retrouver 15 ans en arrière avec l’exode saisonnier des jeunes, la dégradation de l’accès aux soins, la baisse de la fréquentation scolaire notamment des fillettes, une alimentation redevenue frugale et à la merci des, conditions climatiques.

Ces derniers mois, la situation a fortement empiré, le prix des denrées alimentaires flambe, et des bandes pseudo-djihadistes à moto, profitant de l’absence totale de sécurité malienne ou française sèment la terreur en faisant du pillage de bétail et des récoltes…

Le 11 juin dernier, une bande de pillards armés jusqu’aux dents a attaqué Yendouma, tué les quatre bergers qui gardaient les troupeaux et se sont emparés du bétail, laissant les habitants sous le choc, terrorisés, et au bord de la famine car plus personne n’ose descendre dans la plaine cultiver les champs, trop exposés aux attaques, et préfèrent rester à l’abri dans la falaise.

Nous faisons appel à vous afin de soutenir le village, à la fois pour aider les habitants à acheter du mil pour subsister, mais aussi pour le moral de la population, pour que les dogons sachent que malgré l’éloignement nous sommes près d’eux dans ces moments difficiles, que nous ne les oublions pas.
Toute participation de votre part, la plus modeste soit-elle, est la bienvenue. Nous menons cette action avec nos amis de Croq-Nature et de l’association Amitié Franco-Touareg, plus efficace que nous pour l’acheminement des fonds (100%), et qui pourra émettre un reçu fiscal pour la déduction de votre don des impôts.

MERCI !
L’équipe La Balaguère.

Les dons sont à verser sur le compte de l’Association Amitié Franco-Touareg en précisant « Don pour Yendouma ».
IBAN : FR76 1027 8022 6500 0214 2650 112 – Code BIC CMCIFR2A
Amitié Franco-Touareg, 20 rue de l’Alaric – 65200 ORDIZAN
À noter : un reçu fiscal, donnant droit à une déduction de 66% de votre don sur vos impôts sur le revenu, vous sera adressé en retour.

Suivez-nous

www.labalaguere.com