Les Bardenas Reales

Toutes les informations pour voyager dans les Bardenas Reales

Le site le plus fantasmagorique des Pyrénées est probablement les Bardenas Reales, avec des décors dignes des westerns. Paysage de contraste allant des terres désertiques chauffées à blanc par le soleil aux terres cultivées à grand peine par l'Homme. Paysages de couleurs où alternent l'ocre de la roche, le vert des cultures et le bleu du ciel. 

Carte des Bardenas Reales

Un désert en Espagne

Les Bardenas Reales sont un «no man's land» hors du temps d'où émergent des pics torturés, où l'homme n'a pas de place mais dont il goûte l'étrangeté. Ce territoire de 42500 ha, situé aux confins de la Navarre et de l'Aragon, vide de toute habitation, comprend 3 réserves naturelles. C'est un refuge privilégié pour les vautours fauves.

En été, il n'est pas question de partir aux heures chaudes ou d'oublier l'eau ; l'ombre est rare.
Dans ce désert ocre balayé par le «caminero», on peut rencontrer, comme un mirage, des lagunes habitées par une faune grouillante.

Géographie des Bardenas Reales

Les Bardenas sont partagées en deux parties : La Blanca au centre, la plus spectaculaire, comprenant la Blanca baja et la Blanca alta (plutôt rocheuse avec des affleurements salins); la Negra, partie la plus méridionale composée de vastes plateaux semés de blé et de riz, irrigués par des canaux descendant du lac de Yesa.
Le Nord constitue le passage des transhumances des brebis qui vont rejoindre les herbages de Navarre, la pâture est interdite durant tout l'été.
A El Paso se trouve une monumentale sculpture en pierre représentant un berger. L'Homme n'habite pas dans les Bardenas, il y garde ses bêtes, il cultive sa terre, mais aucun être humain n'y vit.
On a pourtant retrouvé des traces humaines datant du paléolithique inférieur, mais à cette époque l'environnement était bien différent.

Le polygone de tir

L'armée n'a pas tardé à s'approprier une partie de la Blanca Alta pour en faire un idéal champ de tir, ce qui a eu pour conséquence de freiner le développement touristique de cette zone. Bizarrement, ce territoire hors du temps n'appartient à aucune municipalité, ce sont les 19 villages riverains qui l'administrent ainsi que le monastère de la Oliva et les vallées de Roncal et Salazar. On a du mal à penser que les austères et démesurées Angarillones, où résonnent encore des histoires de brigands, étaient autrefois boisées. C'est la destruction des forêts de pins qui a laissé libre cours à l'érosion pour notre plus grand bonheur.


Les Bardenas Reales avec La Balaguère

En tant que précurseur dans l'organisation de randonnée dans les Bardenas, La Balaguère est devenue le spécialiste de cette destination insolite. L'expérience acquise depuis de nombreuses années est synonyme d'une connaissance fine des moindres cheminements qui permettent de découvrir des lieux inédits. Pour qui ne connaît pas minutieusement ce relief complexe, le risque est d'aller aux Bardenas sans vraiment les découvrir dans toute leur intimité.

Bardenas Reales   Bardenas Reales   Bardenas

Suivez-nous