Participez à notre tirage et sort et tentez de gagner un voyage en Grèce, un voyage dans les Pyrénées, un sac de randonnée Ternua® et de nombreux...
Passer du temps dehors est essentiel au développement des enfants, quoi de mieux que la nature, un terrain de jeu amusant, sain, varié et gratuit. La randonnée est donc un excellent moyen de les aider à apprécier toute la beauté et l'aventure qu'offre le monde de la nature, mais aussi de partager en famille des moments magiques, et de se créer de jolis souvenirs. Voici quelques conseils pour une première randonnée réussie et qui leur donnera sans nul doute envie de renouveler l'expérience.
Ces 3 lieux sont des endroits marquants mais bien évidemment il faudrait aussi raconter la splendeur des cascades aux flux puissants (Godafoss, Dettifoss, Gulloss, …), les autres glaciers, la beauté des montagnes enneigées bordant l’océan vers Husavik, la sérénité des petites chapelles, les lupins violets, les chevaux islandais, les moutons et tous les oiseaux si faciles à observer… Bref 12 jours c’est court, (on regrette de ne pas rester plus dans certains lieux propices à la rando) mais suffisant pour avoir un vrai coup de cœur pour cette île si particulière !
Ces quelques jours sur le Chemin ont été une expérience d’une richesse incroyable, que ce soit au niveau des paysages et villages traversés, mais également et surtout au niveau des rencontres effectuées, avec les pèlerins comme les hôtes. Des échanges si simples, si naturels, avec des personnes venues du monde entier pour faire Compostelle, chacun pour des raisons et motivations différentes. Je conseille réellement à tout le monde de faire, ne serait-ce qu’un bout du Chemin, cela représente un enseignement de vie fabuleux.
La Montagne et la campagne pour tous, pour permettre au plus grand nombre l’accès aux milieux ruraux et montagnards en partageant la découverte de sites naturels, entre personnes valides et personnes en situation de handicap. Mixité, solidarité et partage sont au cœur des valeurs d'UMEN.
A l'arrivée du téléphérique à Fuente Dé nous sommes accueillis par des isards qui filent et doivent bien rigoler en nous voyant chausser nos raquettes. La balade est incroyable, nous longeons des lacs gelés qui se sont affaissés et craquelés sous le poids de la glace car l'eau s'infiltre dans la roche calcaire. La neige est zébrée du sable du Sahara qui a recouvert l'Espagne et la France les jours précédents. Nous voyons également le refuge Véronica, petit refuge "boite de conserve", vestige d'un porte avion venu s'échouer en altitude.
Le désert des Bardenas est composé de 2 territoires bien distincts, en partie reconnaissables par la végétation et les différents types de reliefs qui les caractérisent : la Bardena Blanca et la Bardena Negra. Le premier relativement sec, aride, avec une végétation rare, et éparse, le désert tel qu’on l’imagine, en somme ! Le second avec une végétation plus dense, des couleurs plus prononcées, et des plateaux plus élevés.
Trek aux paysages très variés, hammadas, regs, ergs et palmeraies s'alternent, aucune monotonie. Il est bon de se retrouver hors du temps, déconnecté du quotidien, loin des habitudes, débranchée du téléphone, d'internet. Je voulais garder le Maroc pour le visiter à ma retraite, pensant à Fès, Marrakech, mais en définitive je suis très heureuse d'y être allée avant, ce fut une belle découverte, et je pense que je retournerai y marcher.
Grâce à vos nombreux votes, notre circuit a gagné le prix du public dans sa catégorie lors du concours organisé par Trek Magazine. Un immense merci !
Nous débutons notre séjour avec une jolie randonnée dans le parc national du Teide, un bel aperçu de toute sa richesse et sa beauté. Une dizaine de kilomètres entre champs de lave, pins, espèces endémiques,... un contraste de couleur tout au long de la journée et toujours avec vue sur le Teide. Nous logeons ensuite 5 nuits au centre de l’île de El Hierro, un point de chute bien choisi pour randonner chaque jour à la découverte de sa grande diversité. Des courts transferts sont prévus pour nous amener chaque jour à un départ de sentier, et nous permettre de découvrir plusieurs facettes de l’île. A chaque randonnée, nous profitons de l’océan à perte vue !
Je me suis rendu-compte que les Pyrénées n’avaient pas -hormis les grandes traversées du GR10, du GR11 ou de la HRP- de grands treks (de plus d’une semaine), autour d’un site majeur, comme par exemple le Tour du Mont-blanc dans les Alpes ou le Tour des Annapurnas en Himalaya. Si les Pyrénées ont de nombreux massifs de toute beauté, les secteurs de Gavarnie, Ordesa Mont-Perdu et du Vignemale offrent tout de même une concentration incroyable de paysages grandioses, tout en étant très variés. J’ai donc jeté mon dévolu sur ce secteur pour imaginer un parcours de 2 semaines combinant ces différents massifs. J’ai donc combiné des randonnées issues de plusieurs séjours et quelques étapes inédites afin de créer ce Grand Trek des Pyrénées.
Le lendemain nous étions tous là, prêts à repartir à la découverte d’un nouveau sentier. La montagne se présentait à nous encore plus haute, encore plus belle, parée comme d’une robe étincelante qui se dessinait jusqu’au sommet. Le dénivelé était important, nous montions en zigzag, nous glissions parfois, nous enfoncions les bâtons et gardions le rythme, puis lentement nous avons atteint les Chalets de Clapeyto à 2250m : j’ai dû à ce moment reprendre mon souffle, non seulement à cause de la montée, mais de la vue grandiose qui s’offrait à moi.
J'avais déjà découvert le Cambodge il y a quelques années et je trouvais que le pays présentait énormément d'atouts qui pourraient satisfaire les plus jeunes en quête d'expériences, de découvertes et de dépaysement. Les khmers très gentils, doux, agréables conduisent les voyageurs dans un calme très reposant. Ayant moi-même des enfants, je me projetais sans encombre dans un tel voyage en famille et je savais qu'il y avait tout pour plaire aux petits comme aux grands !
Moïchine, guide mauritanien emblématique nous a quittés. Depuis plus de 20 ans, il accompagnait les randonneurs à la découverte de sa Mauritanie, de l'Adrar au banc d'Arguin, de Nouakchott à Chinguetti, sans jamais se départir de son sourire et de sa gentillesse.
Le Cap vert : un vieux rêve enfin réalisé ! 10 îles au coeur de l'Atlantique, parmi elles, Sao Antao, une île qui conjugue montagne et océan, désert et luxuriance de la végétation, une île comme le chantait Jacques Brel "au large de l'espoir"... qui offre ses mystères et sa sérénité à celui qui veut bien l'arpenter.
J’ai choisi ce voyage à Hierro car il est à deux pas, et au bout du monde à la fois. Si petit ilot qu’il n’y a pas de badauds, que des curieux de (la) nature et des forêts primaires. Des amoureux des grands espaces et des photographes chasseurs de moments fugaces. Parce que l’on peut s’y baigner en hiver quand 4h avant j’étais arrivée emmitouflée de mon sud ensoleillé...
Quand la montagne se couvre de son manteau neigeux, le temps se fige pour laisser place à l'émerveillement et à la contemplation. Nous avons sélectionné pour vous 5 lieux incontournables propices à la randonnée à raquettes dans les Pyrénées françaises.
Je suis parti fin septembre au Cap Vert sur le circuit en liberté "La traversée de Santo Antao", une traversée intégrale d’Est en Ouest de l’île de Santo Antao.
Cordes-sur-Ciel, Najac, Saint-Cirq Lapopie, Figeac, Capdenac-le-haut, … Ils ont la tête dans les nuages ou les pieds dans l’eau, ce sont les incontournables villages perchés d’Occitanie ! Et quoi de mieux qu’une semaine de randonnée pour en découvrir tous les recoins, se perdre dans leurs ruelles, flâner en admirant leurs façades sculptées… Des lieux chargés d’Histoire qui offrent des points de vues spectaculaires aux marcheurs !

Pages

Contactez-nous
05 62 97 46 46
Suivez-nous