L'Ouzbékistan, une destination extraordinaire et passionnante

Déserts arides, steppes isolées, montagnes, monuments grandioses et histoire mouvementée… l’Ouzbékistan est une destination extraordinaire et passionnante que j’ai pu découvrir lors de mon circuit de randonnée "Mille et une merveilles".

Pour s’imprégner du pays il est nécessaire d’en comprendre l’Histoire. Une Histoire sanglante d’envahisseurs et de courses au pouvoir autour d’une célèbre route commerciale très convoitée : la Route de la Soie. Pour en appréhender tous les aspects, je ne saurais que recommander de voyager accompagné d’un guide local. Le nôtre était intarissable et passionnant, avec une quantité inestimable de connaissances que nous n’arrivions jamais à mettre à mal malgré nos nombreuses questions !

Samarcande
Arrivée à Samarcande
Ilhom notre guide
Ilhom, notre guide

 

Une histoire mouvementée

Du temps où leurs souverains régnaient sur les plus vastes empires que l’histoire ait connu, les villes de Khiva, Samarcande, ou encore Boukhara ont gardé des monuments splendides et une atmosphère particulière que l’on retrouve dans les nombreux caravansérails. Les merveilles de mosquées et madrasas, parfois détruites et reconstruites, parfois préservées, ont réussi à traverser l’histoire d’un pays placé stratégiquement sur la route de la Soie.

L’Ouzbékistan dût faire face à plusieurs reprises à des envahisseurs. Parmi les événements les plus marquants, en 1220 Gengis Khan rasa la ville entière de Samarcande et interdit aux survivants de reconstruire les monuments. Plus de 1000 ans d’histoire furent ainsi anéantis. Celle-ci fut reconstruite sous l’impulsion d’Amir Timur, connu sous le nom de Tamerlan, réputé par sa cruauté mais aussi par sa culture. Il ramena de ses prises d’assaut de nombreux esclaves, des architectes, des artisans mais aussi des philosophes, des poètes et des mathématiciens.

L’Ouzbékistan connu à cette époque des avancées scientifiques et astronomiques prodigieuses, inégalées pendant près de deux siècles dans d’autres pays.

Le pays connut ensuite un grand changement avec Staline, qui souhaitait réprimer l’islam et rendre l’union soviétique athée. Ce qui facilita de grandes avancées : libération des femmes, fin de l’illettrisme, accès pour tous à l’éducation…
L’intervention russe a cependant laissé une impression mitigée dans le pays, avec d’un côté une plus grande égalité et une plus grande justice très appréciées. Mais de l’autre, le développement intensif de la culture du coton ordonné par Moscou fut fatal pour la mer d’Aral qui est aujourd’hui en voie de disparition et à l’origine de catastrophes écologiques pour le pays.

Des monuments de toute beauté

Parmi les villes que nous découvrons durant ce trek en Ouzbékistan, chacune possède son charme et ses joyaux d’architecture.

Khiva, entourée par le désert du Karakoum, est la première ville que nous visitons. Sa ville intérieure est habitée par tout au plus 1500 habitants mais grâce au tourisme, elle tend à se repeupler et à perdre son statut de ville musée.

Protégée par de hautes murailles, Khiva était l’ultime étape pour permettre aux caravaniers de se reposer avant la dangereuse traversée du désert sur la Route de la Soie.

Le Palais, les madrasas, le caravansérail, les coupoles, l’ancienne forteresse, les mausolées, le minaret… sont autant d’édifices à découvrir, remarquablement préservés et tous plus beaux les uns que les autres. La situation de Khiva dans le pays, plus éloignée et difficile d’accès, lui confère un aspect plus intimiste.

Khiva
Artère commerçante de Khiva
 

Vient ensuite la cité de Boukhara, qui servit pendant des siècles de centre majeur de la culture islamique. Lieu de vie, le Liab i Khaouz est l’un des rares bassins d’époque à avoir été conservé. Ca et là, on peut boire un verre ou observer l’animation locale. En fin de journée, nous nous sommes donc attablés autour de quelques bières pour partager un moment dans ce lieu si convivial.

Boukhara
Place Liab i Khaouz
 

A Boukhara, madrasas, minarets, mosquées, mausolées et forteresses, mais aussi le Tchor Minor sont des édifices incontournables empreints de finesse et de délicatesse.

Enfin, à mi chemin entre  Boukhara et la capitale Tachkent, Samarcande est la ville qui m’a le plus marquée. La nécropole Chakh-i-Zinda est absolument sublime. Dans une succession étroite de mausolées et coupoles avec les faïences aux multiples nuances de bleu, vert et jaune, la beauté des lieux nous prend à la gorge. Il est peu de constructions de l’Homme qui m’ont procuré un tel mélange d’émotions. Celle-ci en fait partie.

Enfin, la très célèbre place du Réghistan, l’une des plus belles d’Asie centrale, ancienne place commerciale servant aussi de lieu d’exécutions, est un lieu fascinant à contempler de jour comme de nuit, avec ses trois sublimes medersas et ses animations.

Place du Réghistan
Place du Réghistan

Un accueil et des contacts exceptionnels

Avec une histoire tellement mouvementée, une mosaïque de peuples et un environnement difficile, l’Ouzbékistan est un pays où le sens de l’accueil n’est pas un vain mot.
A aucun moment nous n’avons ressenti de sentiment d’insécurité, mais plutôt une grande quiétude dans les lieux visités.

Les contacts, commerciaux ou désintéressés étaient toujours chaleureux et honnêtes.

Grâce à ce voyage nous avons pu loger plusieurs fois chez l’habitant et découvrir leur mode de vie, modeste mais solidaire, aux petits soins pour leurs visiteurs et avec la curiosité et la volonté d’échanger sur nos cultures réciproques.

Chez l'habitant
Chez l'habitant


Des moments touchants et vrais, des rencontres brèves mais intenses, de celles dont on se rappelle et qui vous marquent.
 

Découvrez la randonnée "Mille et une merveilles"
Toutes nos randonnées en Ouzbékistan à pied et à vélo

Service communication

Autres articles

L'Ouzbékistan, au carrefour de la Route de la Soie

J'aime beaucoup faire visiter les villes anciennes de mon pays qui était le carrefour de la Route de la Soie. Mais les villages et les montagnes sont également incontournables. Faire une randonnée dans le massif des Monts Nourata au nord de Samarcande, découvrir les monts Zérafshan au sud de Samarcande ou bien faire un trek dans les Monts Fanskiys au Tadjikistan, c'est superbe.

L'Ouzbékistan : un pays et avant tout un peuple

Mon premier voyage en Asie Centrale : l'Ouzbékistan ! Je voulais découvrir ce pays qui me fascinait par son histoire passée et présente.

"Nanamasté" au Népal, un voyage propice aux échanges

Un voyage pour les femmes avec des femmes à la rencontre des népalaises. Une expérience inoubliable où le partage, la bonne humeur et la beauté des paysages ont prévalu. Avec des moments forts : la fête de Dashain, les célébrations bouddhistes, la fête des lumières, les soirées improvisées avec les femmes népalaises, le lever de soleil sur les Annapurnas, ou encore Shailee, femme forte qui nous rappelle qu'il faut croire en ses rêves et se donner les moyens de réussir !

Suivez-nous