02 juillet 2019
Nous avons choisi ce trek car il nous semblait associer le plaisir de la marche, la découverte de la haute altitude, du patrimoine culturel inca et...
J'ai réellement apprécié la diversité des paysages, de la plaine avec des terrains uniformes, à la montagne et différentes végétations. Lors de nos visites, les villages nous ont parus tous uniques et présentant chacun leur particularité. Parmi les sites les plus remarquables, Portomarin est particulièrement splendide. Les 4 dernières étapes furent les plus variées et intenses, magnifiques paysages, sous bois, longues descentes et superbes « parties » de VTT . Nous n'avons pratiquement pas roulé sur la route, traversant des villages déserts, profitant de l'ombre des sous bois sur des chemins toujours bien entretenus.
Quelles belles surprises de croiser les marmottes ce premier jour et les mouflons le lendemains, quant au bal des rapaces et chocars.... je n'en ai pas de mot ! Tous les jours ont créé pour moi des émotions différentes, de l'énergie des montagnes à celle des torrents encore plus forte, j'en ai pris plein les yeux, la tête et le coeur. Une vraie pause ressourçante !
J’ai eu 2 coups de cœur artistiques lors de ce voyage : l’église romane de Perse d’Espalion magnifiquement restaurée et éclairée et bien sûr, le village de Conques et son extraordinaire abbatiale romane. Je conseille de rester une journée à Conques afin de découvrir tranquillement, le village, l’abbatiale (vitraux, tympan du Jugement dernier…), le trésor de Sainte-Foy et l’intéressant petit musée Joseph-Fau (sculpture, mobilier, tapisserie…). Le parcours Aumont-Aubrac/Conques est vraiment très riche en découvertes tant au niveau des paysages que du patrimoine.
Un voyage pour les femmes avec des femmes à la rencontre des népalaises. Une expérience inoubliable où le partage, la bonne humeur et la beauté des paysages ont prévalu. Avec des moments forts : la fête de Dashain, les célébrations bouddhistes, la fête des lumières, les soirées improvisées avec les femmes népalaises, le lever de soleil sur les Annapurnas, ou encore Shailee, femme forte qui nous rappelle qu'il faut croire en ses rêves et se donner les moyens de réussir !
Le bivouac sous tente fait partie pour moi des moments magiques de ce voyage. Les sites choisis étaient tout simplement sans égal, en montagne au milieu de nulle part ou sur un terrain de football, au milieu du désert ou en bord de plage adossé aux dunes de sucre.
Le matin, l’émerveillement du paysage que l’on découvre au lever du soleil, avec une première approche du Yoga avant le petit déj. La suite ? Vraiment de beaux moments partagés avec un groupe très sympa, nous progressons à travers les oasis, palmeraies, villages, dunes ou parties rocailleuses à travers des paysages incroyables ! Le yoga (2h30 au moins par jour) évite les courbatures et permet de gérer mieux les petits problèmes de douleurs... Il apporte par les techniques de respiration, relaxation et de travail de souplesse un bien-être physique et mental.
Depuis quelques années j'apprécie en particulier les séjours de randonnée organisés en petit groupe avec un guide à la découverte de régions que je ne connais pas. J'apprécie la convivialité des pique-niques dans la nature et les dîners au restaurant en goûtant des spécialités locales. J'avais envie de retrouver la douceur et le soleil du sud de la France en cette période de l'année et revoir la mer. Collioure est un vrai bijou et il faut dire que le menu de réveillon et le feu d'artifice m'ont aussi fait choisir ce voyage.
La nature mongole encore intacte offre un environnement naturel et silencieux loin des traditionnelles routes touristiques. Les immenses steppes et le désert de Gobi en sont les principaux attraits. On marche en compagnie des nomades et de leurs animaux : yacks, chevaux, chèvres et moutons. On y ressent un vrai sentiment de liberté !
Le circuit est conseillé aux personnes désirant partager la randonnée, les paysages grandioses et les visites culturelles des principales villes d'Andalousie. Pour ceux qui éprouveraient des craintes sur la faisabilité du chemin du roi, je vous certifie que ce sentier est abordable par tous les marcheurs et même ceux qui souffrent du vertige (ce qui est le cas de mon épouse). Quant à notre guide, il s'est efforcé de nous préparer des pique-niques originaux en rapport avec les spécialités du pays. Dès notre arrivée à l’hôtel, il partait négocier le menu dans de petits restaurants typiques où tout était toujours excellent et très original.
Partir du Liban pour marcher la dernière section du chemin français de Compostelle, c’était le rêve qui m’accompagnait depuis plus d’une quinzaine d’années. Le chemin, avant tout, c’est la compagnie. Que de rencontres sur ce vieux chemin, des pèlerins de toutes nationalités portant chacun le sourire sur le visage et personne ne sait ce qu’ils cachaient ni dans le cœur ni dans le corps, mais ils avançaient, comme si le monde entier progresse sur le « camino ». Croyant ou pas, on ne peut qu’expérimenter la force de la prière, de la méditation ou toute autre exaltation pour se recueillir et continuer cette marche qui va au-delà du chemin pour se prolonger à l’intérieur de soi vers ce chemin profond que chacun de nous tente de retrouver.
Les premières heures de marche vers le pic du Mondarrain et le pique-nique face aux Pyrénées et plus loin l'aperçu de l'océan atlantique nous ont conquis, et le groupe s'est formé sous le signe de la bienveillance, du respect de l'autre mais aussi l'ouverture les uns aux autres. Après une première journée de marche et une petite visite d'Espelette, nous avons été accueillis, installés à l'hôtel et enveloppés dans un cocon de bien être grâce au yoga.
L'évocation seule du nom" lac de Constance" nous a semblé assurer un dépaysement complet avec une culture différente, une histoire foisonnante de poésie, plusieurs langues et 3 pays à traverser... Mais la simple idée de découvrir ces nouveaux espaces, en pédalant, côte à côte, ou en file indienne, en s'amusant et surtout à notre rythme nous a tous emballés. C'est un périple ouvert à tous, petits et grands, pas besoin d'être un grand sportif, pas de performance, juste le plaisir de partager en pédalant, en ouvrant grands ses yeux.
Au Cambodge vous serez particulièrement bien accueillis ! On l’appelle le pays du sourire et ce n’est pas à tort. Pour faire découvrir la vie locale, j’aime beaucoup aller au Tonle Sap. C’est un site incontournable du Cambodge avec sa vie sur l’eau et l’activité de la pêche. Angkor est une merveille, entouré de la forêt tropicale. C’est un immense site archéologique témoignant de l'empire Khmer, qui s’étend sur 400 km carrés. Les temples les plus connus sont le Temple d'Angkor Wat et le Temple Bayon, il faut absolument aller les découvrir.
Plus encore qu'un voyage dans l'espace (et pourtant, quels paysages ! Quelle végétation endémique ! Quelles gorges splendides !), c'est le voyage dans le temps qui m'émeut. Au jour 4, après avoir suivi un magnifique sentier en balcon, nous pique-niquons dans une forêt de pins et découvrons peu après ce que, un certain Paul a dû découvrir lui-même voilà 2000 ans : une crique au pied d'une falaise abrupte, une plage de galets, quelques touches de végétation auxquelles la civilisation a juste ajouté un petit bateau, et 2 petits bâtiments. Un bout du monde quasi éternel sous le soleil, léché par l'eau turquoise.
Le Canada est le terrain de jeu idéal pour les amoureux de nature sauvage et de grands espaces, qui conviendra parfaitement aux randonneurs et aux cyclistes, petits et grands. C’est également une destination idéale en famille, car elle permet de partager des moments inoubliables entre sortie en canoë, kayak, vélo, rando, via ferrata, et observation des animaux... Sans oublier l'accueil et la gentillesse des québécois.
On s’est penché sur les 20-40 ans et leurs envies d’aventure, de mouvement, d’échange avec le monde qui nous entoure et ceux qui y vivent. Certains sont déjà de vrais globe trotteurs mais nous n’avons pas tous l’âme d’Alexander Super-Vagabond, seul avec son sac et sa pomme. « Hapiness only real when shared » a-t-il écrit dans ce fameux bus 142. C’est vrai que c’est quand même vachement plus sympa de voyager à plusieurs. On fait des rencontres (parfois même LA rencontre) et surtout on partage ces moments de vie uniques qui font la magie des voyages.
La Pâque est la fête religieuse la plus importante et la plus émouvante de Grèce. Durant toute la semaine sainte, les grecs orthodoxes se préparent aux festivités du dimanche pascal, qui vient clore les 40 jours de jeûne et fêter la résurrection du christ, une journée sous le signe de la fête et de la gastronomie.
La forêt est incroyable. A Madère, c'est la plus grande qui subsiste actuellement et elle est primaire à 90%, avec un ensemble unique de plantes et d'animaux ! J'aime y pénétrer et laisser aller mon imagination : on se retrouve vite au temps des dinosaures. Et toute l'année, c'est une profusion de fleurs, de plantes, de fruits et de légumes dans une nature exubérante.

Pages

Contactez-nous
05 62 97 46 46
Suivez-nous