Le magazine de la randonnée et du voyage à pied

17 janvier 2018
Mes randonnées préférées sont celles qui sont juste avant et juste après Laredo (on y dort dans un hôtel où le nouveau Roi de l’Espagne a séjourné...
Chaque année depuis des milliers d’années, la dernière pleine lune d’octobre donne place pendant 2 jours à une grande fête, qui fait briller de mille feux tout le Laos. Cette année, elle aura lieu le 24 octobre 2018.
Véritable jardin d’épices à ciel ouvert, le Kerala est un condensé de senteurs, de couleurs et de saveurs. Les habitants sont joyeux et très souriants. J’ai particulièrement apprécié le spectacle traditionnel de Katakali et j’ai fondu de plaisir au massage ayurvédique (véritable soin du corps et des cheveux).
Laguna Colorada : en la voyant, il n’y a pas de doutes, ce ne peut être qu’elle ! Et nous constatons de nos propres yeux que la photo du site de la Balaguère n’a pas été retouchée. J’ai déjà épuisé les superlatifs mais tant pis, c’est somptueux et c’est la stricte vérité. Nous restons de longues minutes à admirer les flamants roses qui plongent leur bec à tour de rôle dans l’eau colorée, dans un ballet fluide et harmonieux.
Depuis longtemps, je souhaitais gravir les sommets mythiques des Pyrénées, mais selon les topos, certaines ascensions étaient réputées pour être parfois difficiles. Je ne randonne jamais seul, essentiellement en couple, et ma moitié ne raffole pas des passages techniques et/ou exposés… N’ayant pas envie de partir en solo, j’ai effectué quelques recherches sur internet. Et là, la réponse à mon projet apparaissait de manière évidente : le circuit FP1APY9 proposé par La Balaguère correspondait exactement à mes attentes. Un concentré de 3000 mètres pyrénéens emblématiques, et tout ça en 1 semaine !
L'idée de faire ce parcours de 300km en 5 jours nous a séduits, rouler matin et après midi était une aventure à tester, alors sans nous poser plus de questions nous y sommes allés... C'était bien… je dirais même plus... très bien !... Nous avons eu l'impression de sortir d'une sorte de pèlerinage.
J'ai découvert la Mauritanie par hasard, en partant avec La Balaguère. Après y avoir fait 3 treks et noué des relations d'amitié très fortes avec des mauritaniens, j'y suis retournée tous les ans, seule, en voiture. Je suis toujours accueillie à bras ouverts. Là-bas, les gens nous attendent. Ils attendent le retour du tourisme, ils ont hâte de retrouver la vie, le contact, de retrouver de quoi vivre et de quoi être, de quoi partager.
Les colombiens commencent aujourd’hui à voyager, à être plus à l’aise. Ils sont très ouverts, les dialogues sont faciles et les rencontres aisées. C'est d'ailleurs cette gentillesse qui m'a le plus marquée lors de mon voyage en Colombie. J'ai beaucoup aimé ce côté sud américain, chaleureux et attentionné qu'ont les gens. Mais la Colombie est aussi un pays qui offre une diversité prodigieuse de paysages : des villes coloniales, des cordillères, des plages dignes des Seychelles avec de superbes fonds coralliens, des déserts, des forêts chaudes et humides à la biodiversité unique !
Madère est une île à recommander pour tous les amoureux de paysages spectaculaires, où on peut selon ses appétences, faire des randonnées relativement tranquilles, ou avaler du dénivelé tous les jours. Nous avons beaucoup apprécié Jardim do Mar : l'endroit est idyllique. Nous logions dans une délicieuse maison d'hôtes avec vue sur la mer, tenue par une chaleureuse madérienne qui nous dorlotait avec des gâteaux au petit déjeuner pour nous donner de quoi faire face à la rando du jour, et de la puncha fraîche au retour.
Les japonais sont extrêmement gentils, dévoués et patients. Pour nous, occidentaux, pas facile de suivre leurs codes sans rien oublier, mais inlassablement, ils vont nous rappeler avec beaucoup de bienveillance leurs us et coutumes. Et puis, encore une chose qui m’a beaucoup touchée, c’est cette poésie qu’il a partout… La poésie est dans les fleurs de cerisiers évidemment ; mais dans un jardin zen, un onsen (bains japonais), une chambre de ryokan (auberge traditionnelle), dans une assiette de sushi…
J'avais lu un extrait de l'autobiographie de Gerald Brenan " Al sur de Granada" et depuis j'avais dans l'idée d'aller sur ses traces à pied et d'effectuer l'ascension du Mulhacén. J'avais envie de revoir Grenade. Je conseille cette randonnée à ceux qui apprécient de comprendre l'histoire et la culture mais aussi l'Homme dans son milieu. Cette randonnée est au coeur des Alpujarras, les villages sont vraiment très beaux, on s'y sent bien, de plus leurs habitants sont incroyablement gentils et prévenants. Cette randonnée est équilibrée et ne comporte pas de difficultés majeures.
Les Açores m'ont beaucoup étonnée : on est toujours en Europe mais on a l’impression d’être au bout du monde. Sao Jorge est mon île préférée, la traversée en bateau a été magique car des bancs de dauphins jouaient avec le bateau ! C’est une randonnée magnifique avec des vues époustouflantes. Sao Miguel est la plus complète en termes de paysages : autour de Furnas, des fumerolles et des geysers jaillissent de la terre ; puis le belvédère de Sete Cidades offre une vue magnifique sur la caldeira et les 2 lacs aux couleurs émeraude, sans oublier Ferreira et ses piscines naturelles d’eaux chaudes et d’eau de mer.
Cette rando a bénéficié d'un temps exceptionnel ce qui nous a permis de profiter pleinement du décor extraordinaire qui s'est déroulé tout autour de nous. Les pique-niques copieux, avec spécialités locales à déguster ont été des moments de partage appréciés, qui plus est toujours dans un environnement exceptionnel. Sur notre chemin nous avons aussi eu la chance d'apercevoir de près les marmottes, de rencontrer les bouquetins, de dominer le vol du faucon crécerelle et autres rapaces diurnes devenus rares.
Nous étions un petit groupe de 6 femmes, toutes aussi enthousiastes les unes que les autres à participer à cette découverte originale du Népal : entre femmes, et à la rencontre des femmes. Nous avons rencontré Asha, cette jeune alpiniste népalaise qui a gravi les 7 plus hauts sommets des 7 continents. Comment oublier l'accueil des habitants des villages de Kabhre et de Lwang ! Et nous avons passé deux nuits dans le monastère de nonnes Nagi Gompa avec Danzee qui a été nonne puis porteuse et maintenant guide francophone.
Pour choisir le voyage, je devais conjuguer plusieurs envies : des randonnées d’un niveau correct mais pas spécialement difficiles, en montagne, en liberté, en itinérance. Et puis les arguments étaient imparables : les plus hautes gorges d’Europe, une eau au bleu turquoise pénétrant qui tranche avec la nature verdoyante du printemps, un parcours idéalement construit.
Randonner, c'est aussi la meilleure façon de découvrir le vrai visage d'une région, c'est prendre son temps, s’agencer soi-même son spectacle de couleurs et de lumières... Et puis il y a « le groupe », fait au départ de « gens avec qui on ne partirait pas en vacances » et qui finit en équipe soudée où chacun a le respect de l’autre, sans chichi, sans en rajouter, parfaitement conscient du caractère éphémère de cette rencontre, mais prêt à ne pas rater ce qui passe.
La randonnée "Val d'Aran - Encantats" est le cocktail gagnant d’un vrai séjour de découverte, avec balades, dépaysement, culture, tradition, histoire et gastronomie !
"De la Chapada Diamantina à l'île Boipeba" est un circuit au Brésil qui est particulièrement bien équilibré, avec alternance de balades, de randonnées plus soutenues, et de baignades sur la plage. Nous terminons ce voyage sur l’île de Boipeba, un véritable paradis sur terre avec ses immenses plages de sable blanc bordées de cocotiers et le charme de la vie sur l’île entièrement dépourvue de véhicules.
Situé à Bermeo dans le Pays Basque espagnol, l'ermitage de Gaztelugatxe est une petite merveille à ne pas louper. Nous en proposons la découverte dans certaines de nos randonnées.

Suivez-nous