"Contempler le Toit du Monde !"

Par , publié le 

Destination : Népal Inde-Himalaya

Voyage : Lacs de Gokyo, Kala Pattar et camp de base de l'Everest

Date de départ : 29/09/2019
Namasté !

Sublime trek durant 2 semaines de marche avec un groupe très sympathique, un encadrement à la hauteur, et des vues réellement époustouflantes.
Côté paysages, tout ce qui était décrit dans le programme a été réalisé. Nous en avons pris plein les yeux, dès lors que les nuages des premiers jours se sont (enfin) éclipsés. Gokyo, avec ses lacs et son glacier, est incontournable (vue magique depuis le Gokyo Ri). La montée au Cho La Pass a également été un moment intense. Le lac glaciaire sous le Cholatse et le Tobuche : difficile de faire plus beau. La remontée de la vallée du Khumbu jusqu’à Gorakshep, avec tous les sommets mythiques aux alentours, est féérique. Le camp de base de l’Everest vaut plus pour la symbolique que pour le panorama, mais c’est largement compensé par la vue offerte depuis le sommet du Kala Pattar.
La bonne surprise, c’est qu’ensuite, même la redescente vers Namche Bazar vous émerveillera par ses paysages, notamment avec l’Ama Dablam qui veillera sur vous. En résumé, vous en prendrez plein les yeux du début à la fin, si le ciel est bien dégagé.

Côté logistique, prise en charge et accompagnement au top. 1 guide + 1 assistant guide + 1 porteur pour 2 personnes. Pour info, La Balaguère fournit des équipements de protection de très bon niveau aux porteurs. Nuit en lodge, dont la qualité globale a été très correcte, sauf pour 1 ou 2 qui sont en retrait. Titi, notre guide, s'est toujours démené pour nous apporter un maximum de satisfaction, de sécurité, de confort et d’infos culturelles. La nourriture a toujours été bonne et en quantités suffisantes, et nous avons même eu droit à quelques bonnes surprises : pain tibétain, beignets aux pommes, et surtout un fameux Swiss roesti épicé.
Seul bémol: comme l'a dit Alicia dans son avis, c'est un trek très météo-dépendant. Si ça ne vole pas vers Lukla pendant plusieurs jours, le planning du trek pourrait vous obliger à envisager un plan B...A noter que des travaux à l'aéroport de Katmandou nous ont obligé à prendre l'avion vers Lukla depuis Ramechapp, un "charmant" aérodrome de campagne se situant à 5-6 heures de route de Katmandou. Dans ce contexte, nous avons donc passé 2 jours sur la route (Katmandou  Ramechapp), + 1 jour à attendre vainement notre avion à Ramechapp.

Côté santé, tous les participants à ce trek sont arrivés au bout. Les conseils prodigués par le guide sont simples et efficaces : suivez-les !
Pour le cardio, les muscles et les articulations : durant la marche, c’est « bistarai- bistarai» (doucement-doucement). Ici encore plus qu’ailleurs, adopter un rythme régulier et pas trop rapide est essentiel pour aller au bout. Vous allez passer plus d’une semaine au-dessus d 4000 mètres…
Ensuite, surveiller son hydratation (bien remplir sa gourde ou sa poche à eau, ne pas lésiner sur le thé durant les pauses), bien se remplir la panse, même si l’appétit n’est pas là. Et dormir.
Durant le trek, nous avons tous eu des hauts et des bas, à un moment donné. Fatigue intense, respiration parfois difficile, maux de tête, troubles digestifs. Dans ce cadre, ne négligez pas la préparation de votre trousse à médicaments. Vous pourriez le regretter.
Ce trek vaut aussi pour le côté culturel, notamment durant les visites de monastères (Khumjung, Tengboche), où dans les rues de Katmandou.
Enfin, mention spéciale pour ce peuple Népalais qui est très accueillant est souriant, malgré les conditions de vie parfois difficiles pour eux.
En conclusion : trek mémorable, je reviendrais au Népal probablement pour un Tour du Manaslu ou des Annapurna.

Namsté.
Contactez-nous
05 62 97 46 46
Suivez-nous