"Une région à découvrir"

Par , publié le 

Destination : Espagne Aragon - Ordesa - Guara Espagne - Pyrénées

Voyage : Les sentiers de la Guara, d'Alquezar au Mascun

Date de départ : 09/06/2014

Nous étions un groupe de 6 personnes dont 5 âgées de plus de 70 ans (un de 82 ans). Les circuits ont été jugés très positivement pour la beauté des paysages et la qualité des sites visités. Ils ont été aussi jugés difficiles, pour leur longueur et les dénivelés. Au chapitre des critiques, les dénivelés constatés à partir des instruments en notre possession étaient souvent bien supérieurs à ceux annoncés dans les fiches descriptives. Nous n'avions pas de GPS donc les coordonnées indiquées ne nous étaient d'aucune utilité. Les altitudes indiquées ne correspondaient pas non plus à celles constatées sur le terrain, même après un réétalonnage des instruments. Les descriptifs des parcours sont parfois très précis sur des distances relativement courtes et laissent parfois le randonneur dans l'inconnu un bon moment (plus d'indication de temps ou de repère géographique). Malgré tout à aucun moment nous ne nous sommes perdus. 1)Boucle du Rio Vero Le dénivelé annoncé est largement sous estimé. A 0h40 à la bifurcation, on laisse bien Asque sur la droite, mais aucun panneau n'indique l'Abrigo de Arpan. La montée sur la croupe offre un intérêt limité 2) Abrigos de Quizans et Chimiachas le dénivelé est sous estimé (au moins 750 m). A partir du sommet du Tozal deros tiestos, la descente dans le ravin boisé jusqu'à l'embranchement pour l'abrigo de Chimiachas pourrait faire l'objet d'un chiffrage en temps. A l'embranchement l'indication "barranco de chimiachas" a disparu. Le retour n'est pas suffisamment chiffré en temps. La traversée du Sandero botanico est bien interdite. 3) Alquezar - Alberuela. Les temps de parcours et les dénivelés sont justes. L'intérêt touristique est moyen. 4) Boucle de Bierge. La traversée du gué est dangereuse. Il manque des rochers. Un peu plus loin vers la résurgence il est possible de traverser beaucoup plus facilement sans danger. Dans le village de Morano (altitude 660 et non 570) si on suit le descriptif on arrive bien à la Plaza Mayor, mais à la croix il faut aller tout droit et non prendre à gauche (rue qui ramène sur la route). Une très belle sortie. 5) Alberuela-Las Almunias. Le chemin balisé que nous avons suivi (nous n'avons pas trouvé l'autre) et qui comporte des barrières nous amène à l'ermita dera virgen par le Nord au croisement où l'on reviendra après. Là il faut partir à gauche. Donc pour reprendre le circuit, il y a lieu de revenir sur nos pas jusqu'au croisement sus indiqué. La partie chiffrée entre 3h15 et 4h30 est insuffisamment détaillée notamment jusqu'au Puente de la bruixas. 6) Nous n'avons pas fait la boucle des crètes. 7) Mascun-Otin-Rodellar Superbe randonné. Alors là nous n'avons pas trouvé les dénivelés aussi raides qu'annoncés. Après Otin en revenant sur nos pas et avant les 2 chènes, la sente à droite dans le vallon de La Lupera n'est pas évidente. Une indication "dolmen losa mora" pourrait être suggérée. Seule la descente par le barranco d'Andrebot est raide et difficle (éboulis) Globalement, une excellente semaine de marche très appréciée par le groupe malgré les quelques points critiques évoqués.



 



Réponse de La Balaguère :



Bonjour Hugues,



Merci pour votre retour détaillé et l'appréciation très positive apportée au séjour.



Sachez que la révision intégrale du topoguide et sa réécriture ont été achevés il y a quelques jours à peine (vous avez peut-être croisé l'accompagnateur chargé de sa révision...).



Les erreurs que vous relevez ci-après sont donc à priori caduques, mais nous allons tout de même procéder à un petit recoupement avec le nouveau topoguide, au cas où !



Pour les dénivelés, sachez que les altimètres récents sont d'une telle sensibilité, que le cumul de micro-variations de la pression (ou de micros-élévations) augmentent considérablement la valeur des dénivelés réels (parfois avec des écarts de plus de 30%...). Les données des appareils électroniques sont donc à interpréter avec des pincettes (données qui peuvent aussi varier d'une marque d'appareil à l'autre...).



Nous avons supprimé les coordonnées GPS dans le nouveau topoguide, au profit d'un track GPS, plus dans l'air du temps.



À l'avenir, n'hésitez pas à continuer de nous faire part d'avis détaillés, qui nous permettent d'apporter une amélioration permanente à nos séjours.



Cordialement,



David, responsable Pyrénées


Contactez-nous
05 62 97 46 46
Suivez-nous