Cet hiver, des séjours à "ski de rando" pour tous les goûts !

02 octobre 2019

Pour un natif des Pyrénées, j’ai appris à skier assez tard, vers 13 ans. Je pratiquais déjà la randonnée à pied depuis quelques années, et j’étais donc impatient de me lancer au ski de randonnée, activité qui représentait pour moi le « must » de l’activité de montagne.
À 16-17 ans, j’ai donc franchi le pas ; mon apprentissage tardif du ski de piste faisait de moi un piètre skieur en hors-piste... Mais quelle découverte ce fut ! Quel plaisir de parcourir ce silence de velours, de faire sa trace au rythme d’un effort régulier. Puis la joie d’amorcer les premiers virages... Le virus ne m’a plus jamais quitté, et heureusement depuis, mon style s'est amélioré !

Virages ski de rando
La joie des descentes

Le ski de randonnée, une activité ouverte à tous

Depuis longtemps La Balaguère propose des séjours à ski de rando, mais jusqu’à présent, de façon assez marginale. Il y a quelques années encore, le massif des Pyrénées ne jouissait pas –à tort- d’une grande notoriété pour la pratique. Heureusement les choses évoluent, et le massif devient réellement prisé et attractif.

Le matériel s’est fortement amélioré, la pratique largement démocratisée, et les refuges ouvrent leurs portes en hiver sur des périodes plus larges. Nous avons donc décidé (pour notre plus grand plaisir !) de déployer une gamme de séjours plus large, permettant de proposer aussi bien des séjours pour débutants que pour skieurs sportifs et entraînés, qu’il soient en hôtels confortables ou en itinérance de refuges en refuges. Grâce l’appui de nos confrères alpins et de l’UCPA, nous avons aussi mis en place une large offre de séjours sur le massif alpin, avec là-aussi, plusieurs niveaux de confort et de difficulté.

Du débutant au pratiquant confirmé, il y en a donc pour tous les goûts. Pour le matériel, certains séjours l’incluent. Sur d’autres, il est proposé en option.

Une nouvelle gamme de séjours variée, de la France à l'étranger

Comme je le disais, notre gamme de séjours à ski de rando se veut complète en matière de difficultés et de concept.

Ne serait-ce que sur les Pyrénées, elle s’étend du séjour permettant la transition entre le ski hors-piste et le ski de rando, jusqu’au week-end sportif ayant pour objectif de gravir les sommets de la Maladetta et de l’Aneto, point culminant des Pyrénées. Entre ces 2 extrêmes, des séjours confort, des séjours semi-itinérants ou itinérants complètent l’offre, dans les sites les plus attrayants de la chaîne: massif de Cauterets-Vignemale, Gavarnie, Néouvielle, Encantats…

Ski Aneto
Pyrénées, Aneto

Côté Alpes, le Queyras est bien-entendu un massif incontournable, tout comme des grands classiques tels que Chamonix-Zermatt ou la Silvretta en Autriche. Mais d’autres séjours plus confortables sont aussi proposés, par exemple au départ du col du Simplon dans le cadre majestueux du Valais suisse, ou encore dans le val de Rhêmes ou le Val Maira.

Simplon à ski
Suisse, Simplon
 

Plus exotiques, nos séjours ski en Bulgarie ou en Iran !

Côté coups de cœur, mes préférences vont vers la traversée du Néouvielle, que nous avions déjà proposée il y a quelques années, révisée cette année : en 4 étapes, nous traversons les paysages sauvages et merveilleux du massif tout en visant l’ascension de 2 sommets de 3000m, le Néouvielle et le Turon.
Ensuite un séjour tout confort en Val d’Aran permet de rayonner vers les plus beaux belvédères de l’Aneto et des Encantats ; il y aussi d’ailleurs dans ce dernier massif, un séjour itinérant en refuges gardés, que j’apprécie beaucoup.
Sur les Alpes, le choix est difficile, mais le break au Mont rose est un concentré de plaisir avec l’ascension de plusieurs 4000 et de longues descentes.

Mont Rose à ski
Italie, Mont Rose

Le déroulement de nos circuits

Généralement, ça commence en douceur, histoire de récupérer l’éventuel matériel de location, de le tester, de vérifier aussi le niveau des participants et de faire une initiation ou un rappel à l’utilisation du matériel de sécurité (D.VA). Puis le séjour prend son rythme de croisière, avec parfois quelques aménagements, plus ou moins importants, en fonction de la météo et des prévisions du risque d’avalanches. En effet la sécurité reste notre priorité et celle de nos guides.

La période idéale pour le ski de randonnée

La meilleure période pour le ski de randonnée dépend du massif et du concept du séjour. Sur un séjour en étoile (en point fixe), on peut parfois débuter très tôt. En effet, cette formule offre la souplesse de pouvoir adapter au jour le jour les sorties afin d’aller chercher les meilleures conditions de neige là où elles se trouvent. Pour les séjours itinérants, il faut souvent attendre février que le manteau soit installé de manière suffisamment uniforme, avec une bonne sous-couche. Et parfois même le mois de mars pour les raids en haute-montagne, afin que ce manteau soit suffisamment bien stabilisé et recouvre bien les glaciers.

Généralement notre programmation cesse en avril. Beaucoup de refuges sont alors fermés. Les gens ne pensent plus forcément à skier et passent à d’autres loisirs. Pourtant les mois d’avril et mai (voire juin certaines années) offrent des conditions incroyables : en haute-montagne les cumuls de neige sont à leur apogée, le manteau est dense et relativement bien stabilisé. Certes la poudreuse est loin (bien que !) et on skie plutôt sur une « neige de printemps ». Mais le plaisir à tracer sur une neige légèrement « décaillée » par les rayons matinaux est tout aussi intense !

Tous nos voyages à ski de randonnée

Créateur de circuits dans les Pyrénées
Contactez-nous
05 62 97 46 46
Suivez-nous