L'albigeois, riche en histoire

Il y aura bientôt 12 ans, Gérard Caubet, qui s’occupait des accompagnateurs à la Balaguère, m’appelle et me demande : Christian, tu t’intéresses à l’histoire ? 

Je réponds « oui ».  C’est vrai, l’histoire m’intéresse. Aussitôt, il m’envoie en Albigeois où André Froment, accompagnateur et professeur d’histoire, effectuait la randonnée "Villages et Bastides en Albigeois, les histoires qui ont fait l'Histoire" et avait besoin d’être secondé.

Je passe une première semaine avec lui sur un groupe Balaguère.

André m’a transmis sa passion pour cette région. Depuis quelques années, j’y passe quasiment deux mois par an en accompagnement. C’est un peu mon deuxième pays après l’Ariège où j’habite. 

« Ca ressemble à la Toscane », c’est la réflexion qui revient le plus souvent chez les ceux qui découvrent l'albigeois.

C’est vrai. Un relief doux, de petits affleurements rocheux, quelques cyprès et pins parasol et surtout une mosaïque de couleurs qui bouge du printemps à l’automne. Vignes, labours, colza, blé, tournesol. Ici la nature est belle et bien cultivée. Pas de friches ni de ronces. L’agriculteur que je suis apprécie forcément. 

Le premier jour, nous visitons Albi.

Surtout la partie classée au patrimoine mondial de l’Unesco. La cathédrale Sainte Cécile m’a toujours impressionné par sa puissance et son austérité.

Cathédrale Sainte-Cécile d'Albi
Cathédrale Sainte-Cécile d'Albi

Puis le palais des évêques, qui abrite le musée Toulouse-Lautrec.
Ensuite, petit tour au bord du Tarn pour voir passer les gabarres et un petit circuit dans le Castelnau pour admirer les beaux hôtels particuliers des marchands enrichis jadis par le commerce du pastel.

N’oublions pas que nous sommes en pays de Cocagne.

Nous rejoignons ensuite Castelnau de Montmirail, notre première bastide, où nous passons deux nuits.

Un confortable hôtel, une demeure du XVIe, nous héberge.

Repas du soir en face, sous les arcades. La classe ! Il n’est pas rare d’entendre parler anglais. Rien d’étonnant, de belles pierres et un vignoble, les British sont là ! Mais ici, ce n’est pas la Dordogne ou le Lot, l’intégration semble réussie. On peut même parler rugby. Demain nous allons goûter les vins d’un vigneron bio écossais. 

On croise parfois quelques cavaliers et des VTT, mais très peu de randonneurs, l’accueil dans les villages en est d’autant plus chaleureux. Quatre d’entre eux sont d’ailleurs classés plus beaux villages de France. Puicelsi, Bruniquel, Penne, Cordes, que nous visiterons par la suite, ont été les témoins de « l’histoire cathare ».

Ici, on parle de croisade contre les Albigeois.

Nous sommes au cœur de cette histoire. Sièges, combats, trahisons et marchandages, sont pour moi autant d’histoires à raconter. Même la forêt de la Grésigne, que nous traversons, était entièrement entourée d’un mur sous Louis XIV. Il fallait protéger les chênes pour les navires du roi. 

Nous visiterons plus tard les vallées de la Vere et de l’Aveyron et traverserons le petit causse de Cazals.

Des paysages très variés mais toujours doux sous le pied.
Au bord des chemins, il y a beaucoup de fruitiers sauvages. De juin à septembre, on ne se prive pas. En fin de saison, on trouve des cèpes dans la Grésigne.

Toute la randonnée se déroule dans le même état d’esprit : prendre le temps de marcher de village en village et les visiter.

On peut aussi se baigner dans l’Aveyron sous le château de Penne, prendre le temps de visiter Cordes. Une matinée est nécessaire pour profiter de la beauté du site. Après la rando dans les vignes, on retourne à Cordes pour boire une bière sous la halle, ou pourquoi pas, faire du shopping. Il y a de très belles boutiques et galeries. 


Cordes
 

Une randonnée facile et agréable

Le premier jour, quand je présente le circuit, je dis toujours « ici, quand ça monte, ça ne dure jamais longtemps ». Le principal dénivelé de la journée, c’est souvent la côte pour monter au village ou au château.

On ne démarre jamais très tôt, en général vers 9h00, voire 10h00.
A l’étape de Castelnau, le mardi matin, on va faire le marché. Il y a plein de producteurs locaux, c’est l’occasion de faire les courses pour le pique-nique. 

Au niveau du climat, nous sommes à la rencontre des influences océaniques et méditerranéennes, l’été est en général très beau, avec parfois de magnifiques orages qui remontent des Pyrénées en soirée. Et puis, quand il fait chaud, on peut toujours faire une petite sieste à l’ombre. 

Pour conclure je dirais que l'Albigeois est un pays que j’aime beaucoup. J’ai toujours le plaisir de la découverte. D’après moi, il réunit une agriculture prospère et un tourisme de qualité.

Nous proposons également une randonnée en liberté : Albi et les bastides albigeoises.
Voir toutes nos randonnée classées "Art et Histoire"  et nos randonnées dans le Sud-Ouest de la France.

Accompagnateur Pyrénées

Autres articles

Ma découverte des Bastides Albigeoises

En albigeois, on est loin du tourisme de masse. D’ailleurs, l’exiguïté des sites ne permettrait pas d’absorber les foules. Par contre c’est super pour la rando. Rien de tel qu’arriver à pied dans une bastide pour en savourer tous les charmes.

Antoine, voyageur de retour du Tour du Mont Blanc

Cette rando a bénéficié d'un temps exceptionnel ce qui nous a permis de profiter pleinement du décor extraordinaire qui s'est déroulé tout autour de nous. Les pique-niques copieux, avec spécialités locales à déguster ont été des moments de partage appréciés, qui plus est toujours dans un environnement exceptionnel. Sur notre chemin nous avons aussi eu la chance d'apercevoir de près les marmottes, de rencontrer les bouquetins, de dominer le vol du faucon crécerelle et autres rapaces diurnes devenus rares.

Christophe, voyageur de retour des gorges du Verdon en liberté

Pour choisir le voyage, je devais conjuguer plusieurs envies : des randonnées d’un niveau correct mais pas spécialement difficiles, en montagne, en liberté, en itinérance. Et puis les arguments étaient imparables : les plus hautes gorges d’Europe, une eau au bleu turquoise pénétrant qui tranche avec la nature verdoyante du printemps, un parcours idéalement construit.

Suivez-nous