Mongolie, pays des nomades

Je suis née en Pologne et j’ai eu de la chance de grandir dans une petite ville touristique proche de la chaine des Carpates Beataoù j’ai passé mon temps libre à marcher pour découvrir la nature encore préservée.
Après mes études dans le domaine du tourisme, j’ai quitté la Pologne pour travailler en France en tant que chef de produit, spécialiste de la Mongolie et l’Asie Centrale. Je travaille aujourd’hui pour La Balaguère dans l’agence parisienne pour vous aider dans le choix de votre voyage.

La Mongolie, un vrai coup de coeur

La Mongolie est un pays immense délimité par la Chine et la Russie, et ouvert au tourisme depuis presque 30 ans. C’est la terre des nomades par excellence. D’ailleurs ce pays est connu pour cette culture nomade et pour ses grandes étendues sauvages. Les immenses steppes et le désert de Gobi en sont les principaux attraits.

Liberté en Mongolie

La nature mongole encore intacte offre un environnement naturel et silencieux loin des traditionnelles routes touristiques. On marche en compagnie des nomades et de leurs animaux : yacks, chevaux, chèvres et moutons. On y ressent un vrai sentiment de liberté que l'on partage avec les familles des nomades.     

Nomades dans les yourtes

Mais hormis ses paysages naturels exceptionnels, la Mongolie offre aussi de grandes découvertes culturelles, avec ses nombreux monastères, temples et musées. 

Des randonnées de toute beauté

Notre circuit « De l'Arkhangai au désert de Gobi » vous permettra de découvrir la Mongolie dans toute sa beauté : steppes et désert de Gobi avec les roches et les dunes. Vous rencontrerez des nomades et des éleveurs de chameaux, découvrirez la diversité de la faune et de la flore ainsi que celle des hébergements : hôtel, bivouac, yourte et logement chez l’habitant. Vous découvrirez la vallée de l’Orkhon, inscrite au patrimoine mondial de l’UNESCO, et la réserve naturelle de chevaux sauvages de Przewalski sans oublier les moments de partage avec les habitants. 

Yourtes mongoles

Nous vous proposons aussi un autre voyage à travers le temps : « Chine – Mongolie : de la Muraille de Chine au désert de Gobi ». Après la découverte de Pékin, vous montez à bord du mythique train transmongolien pour traverser le désert de Gobi et continuer votre voyage en Mongolie. Vous serez éblouis par les magnifiques paysages de la vallée de l’Orkhon et de la région de Khogno Khan mais aussi par la visite de Karakorum et son monastère Erden Zuu, le plus ancien monastère bouddhiste du pays. Puis une halte agréable dans la capitale Oulan Bator et la visite du monastère Gandan précèdent le retour en avion à Pékin.
On regagne donc la Chine où se termine ce circuit exceptionnel, avec la découverte de la Grande Muraille puis une dernière visite de Pékin.

Nomades en Mongolie

Une destination pour amoureux de la nature

Pour les amoureux de la nature, des nomades, d’animaux et des grands espaces, la Monogolie est le pays idéal.
Les personnes intéressées par le chamanisme peuvent vivre des moments inoubliables au cœur du peuple Tsaatan...
Les grands marcheurs feront un trek à la découverte des sommets enneigés de l’Altaï et les cavaliers ont la possibilité de parcourir les steppes infinies grâce aux chevaux mongols toujours prêts à galoper...

Chevaux

L'été, période propice pour découvrir la Mongolie

Les mois conseillés pour un voyage en Mongolie sont mai, juin, juillet, août et septembre. Les températures sont très agréables et à partir du mois de juin et dépassent les vingt degrés. La steppe a déjà retrouvé sa belle couleur verte après le printemps et les journées sont ensoleillées malgré des nuits fraîches dans le nord du pays et dans l’Altaï. 

Pour éviter la chaleur dans le désert de Gobi, il est préférable de partir en mai ou septembre.   

Quant à la capitale Oulan Bator, elle peut se visiter à tout moment de l’année mais il faut prévoir des vêtements chauds pour l’hiver. 

Toutes nos randonnées en Mongolie   

Autres articles

Les peuples nomades

Qui sont les peuples nomades ? Derniers représentants d'un mode de vie ancestral où les déplacements humains sont motivés par la quête de la nourriture, ils représentent aujourd'hui 1,5 % de la population mondiale, contre 90 % autrefois. Leur mode de vie est aujourd'hui de plus en plus menacé, tandis qu'on voit paradoxalement se développer en Europe de nouveaux groupes de nomades dits "modernes".

Faut-il avoir peur de la mousson au Cambodge l’été ?

Bien sûr, il y aura quelques averses sur le chemin mais elles sont généralement courtes et rafraîchissantes ! Et surtout des paysages extraordinaires vous attendent : les rizières verdoyantes, la forêt luxuriante, le délice des cocos pleines d’eau, la fraîcheur de la pluie.

Cambodge, pays du sourire !

Au Cambodge vous serez particulièrement bien accueillis ! On l’appelle le pays du sourire et ce n’est pas à tort. Pour faire découvrir la vie locale, j’aime beaucoup aller au Tonle Sap. C’est un site incontournable du Cambodge avec sa vie sur l’eau et l’activité de la pêche. Ce lac est le plus grand réservoir d’eau douce de toute l’Asie du Sud-Est, avec des petits villages flottants ou sur pilotis.

Suivez-nous