Comment choisir son vélo / VTT ?

Il existe des formules mathématiques pour calculer la taille de son vélo et notamment la hauteur de la selle, combinant les facteurs entrejambe, longueur du fémur et longueur du tibia. Cependant les conseils les plus simples sont parfois les meilleurs ! Je vais donc vous donner quelques astuces pour choisir efficacement et simplement un vélo, mais tout en gardant une chose à l’esprit : pour bien choisir son vélo, ce qui prime avant tout, c’est la sensation et l’écoute de son corps. 

Les différentes parties de votre vélo

Quel vélo choisir ?

Le choix d’un vélo passe avant tout par l’utilisation que vous allez en faire -ville, montagne, campagne, longues ou courtes distances…-. Il existe 6 catégories de vélos : vélo de ville, vélo tout chemin (VTC), vélo tout terrain (VTT), vélo de route, vélo électrique et enfin, le vélo enfant. Identifier ses besoins est donc la première étape !

Choisir un vélo/ un vtt pour enfant

Un vélo pour enfant se mesure en pouces. Il est facile de déterminer la hauteur idéale du vélo avec la règle suivante, qui prend en compte la taille de l’enfant :

0,90 m à 1,05m = 14 pouces
1,05m à 1,20m = 16 pouces
1,20m à 1,55m = 20 pouces
1,35m à 1,55m = 24 pouces

Un conseil très important pour le vélo de votre cycliste en herbe : évitez de lui choisir un vélo plus grand que nécessaire, en pensant qu’il grandira et que celui-ci pourra lui durer plus longtemps. En effet, alors que votre enfant est en pleine croissance, utiliser un vélo mal adapté à sa morphologie pourra entraîner des soucis articulaires, des tendinites… Il est donc important de lui choisir un vélo bien adapté ! Nous proposons par ailleurs des circuits à vélo spécialement conçus pour les familles, qui raviront petits et grands.

Vélo homme – Vélo femme, quelle différence ?

Les vélos « pour femmes » ont un cadre dit sloping, c’est-à-dire que le tube supérieur est plus bas que sur les modèles classiques masculins.
Pour les femmes, je ne saurai que vous conseiller d’acheter un vélo spécial femme. En effet, de plus en plus de modèles masculins sont en train d’opter pour ce type de cadre et donc il serait très dommage de s’en priver !

Les cadres sloping offrent des vélos bien plus maniables, avec un centre de gravité plus bas et un meilleur équilibre.
Ils ont été initialement créés pour permettre aux femmes de monter et descendre plus facilement du vélo en jupe, mais aujourd’hui ils tendent à se démocratiser pour tout le monde car ils sont bien plus pratiques !

La taille du vélo / VTT : comment régler sa position ?

Il est important qu’un vélo soit bien réglé car une bonne position permettra un meilleur rendement des muscles pendant le pédalage.

En plus, un deux-roues mal adapté pourra engendrer des crampes, des courbatures, ou plus embêtant, des problèmes musculaires et des lombalgies. Pour bien le régler, il faut tenir compte de trois éléments d’appui essentiels, la selle, le cintre et les pédales.

La hauteur du vélo 

La façon la plus simple de régler la hauteur de la selle est de s’asseoir sur son vélo et de poser le talon sur la pédale.
Quand la jambe est tendue, ne cherchez plus, vous avez trouvé la bonne hauteur !
Une selle trop haute provoquera une bascule du bassin à chaque coup de pédale et entraînera des maux de dos. Une selle trop basse fera forcer les quadriceps et vous fatiguera plus rapidement.

Il est donc primordial que le cycliste, lorsque la pédale est au point le plus bas de sa course, ait la jambe complètement tendue.

L’inclinaison de la selle

Vérifiez toujours l’orientation de la selle : son bec doit être parallèle au tube central.
Pour l’alignement horizontal, le réglage à l’œil est difficile, surtout avec un cadre sloping. Il est donc conseillé d’utiliser un niveau à bulle pour que la selle soit parfaitement parallèle au sol.

Il est cependant recommandé une légère inclinaison pour les femmes, car une selle droite pourra entraîner une compression du périnée et des ischions.

La longueur de la potence et l’accès aux freins

La potence détermine l’espace entre la selle et le cintre, et l’accès aux poignées de frein.
L’angle formé par le bras et l’avant-bras doit être droit. Si l’angle est trop ouvert, il révèle une potence trop longue et pourra causer des douleurs aux cervicales. Si elle est trop courte au contraire, elle causera des douleurs lombaires.
Mais la longueur de potence se définit aussi en fonction de votre pratique :

En cross-country, la potence sera assez longue. En montagne, la potence sera de longueur moyenne. Et enfin en enduro, elle sera très courte, pour favoriser une maniabilité en descente technique.
Attention, souvent pour les enfants on a tendance à relever l’accès aux freins pour un accès plus facile, mais c’est à éviter car ce n’est pas bon pour les articulations.

Les doigts doivent toucher le levier de frein dans le prolongement de la main et des doigts.

La hauteur et la largeur du cintre

En règle générale, la hauteur du cintre doit être à la même hauteur que la selle. On peut le placer plus bas, mais pas plus de 6 cm d’écart.
Concernant la largeur du cintre, elle doit être identique à celle des épaules. Cependant sur un VTT, quelqu’un qui roule en montagne préfèrera un cintre large, plus stable.

Les pédales automatiques (pour ceux qui en ont)

Pour ceux qui utilisent des pédales automatiques, le placement du pied détermine la force d’appui et la mobilité articulaire de la cheville. Pour déterminer le bon réglage, il faut commencer par localiser l’articulation du gros orteil et marquer son emplacement sous la chaussure.

L’axe de la pédale doit être aligné sur la ligne de l’articulation du gros orteil et du petit orteil.

 

Tous ces conseils vous permettront de bien choisir votre vélo… N’oubliez pas, c’est le vélo qui doit être adapté à votre morphologie, et non l’inverse !
L’important est de rester à l’écoute de son corps et surtout, de tester, modifier, ajuster afin de se sentir le plus à l’aise possible.

Découvrez toutes nos randonnées à vélo.
Pour en savoir plus, un vélo électrique, c'est quoi ?

Créateur de voyages à vélo

Suivez-nous