Quelle taille de sac choisir pour une randonnée ?

De la balade de quelques heures à la grande randonnée engagée jusqu’au trek de plusieurs jours : avant de s’aventurer en voyage,  il est nécessaire de se poser quelques questions pour choisir le bon équipement. N’oubliez pas d’inclure cette étape lors de vos préparatifs, le moment ou jamais de vider votre sac pour comprendre, analyser vos besoins sous toutes les coutures et guider votre achat ou tout simplement votre choix pas à pas !

Sac à dos randonnée

L’inquiétude qui revient le plus souvent, c’est toujours de savoir si toutes vos affaires vont pouvoir rentrer sans avoir à y mettre les pieds ! Aussi, pour ne pas forcer sur les coutures et les sangles, voici quelques conseils pratiques pour vous aider à trouver votre compagnon de portage.

CHOISIR SON SAC DE RANDONNÉE : DU bon usage au BON CHOIX

Le type de randonnée

Si vous êtes un randonneur assidu, la meilleure solution consiste à posséder un sac adapté à chaque type et à vos habitudes de randonnée : nombre de jours de marche, type d’hébergement (nuits en refuge ou bivouac,) portage d’une partie ou de l’intégralité des affaires (sur une journée ou sur 2-3 jours ?), ravitaillement en eau et nourriture ou totale autonomie ? 

Si vous marchez léger et que le transfert de vos bagages est assuré par véhicule, un sac d’une contenance de 35 litres suffit pour transporter vos affaires de la journée (1,5 litre d’eau, polaire, veste coupe-vent, nécessaire pour la pluie, casquette ou foulard, lunettes de soleil, appareil photo, etc…).En revanche, si vous envisagez d’emporter avec vous vos affaires personnelles pour une durée supérieure à 2-3 jours (pique-niques compris), il faudra plutôt opter pour un sac de 35 à 45 litres et de 50-60 litres pour les randonnées en itinérance plus longues.

Randonnée raquettes neige

Ce sac-à-dos polyvalent pourra servir également pour des randonnées neige lors desquelles vous auriez besoin de matériel technique ou de sécurité (ex. : crampons, piolet, pelle, sonde, DVA).

Bien entendu, la saison ainsi que les conditions météo de la destination finale seront tout aussi déterminantes pour définir les affaires que vous devez emmener.

Ainsi, lors d’une randonnée en hiver, il faudra prévoir dans votre équipement des accessoires spécifiques à la pratique de la marche dans la neige : paire de gants, bandeau polaire ou bandeau, thermos, duvet, affaires de rechange, etc…

des critères personnels aux solutions techniques

Le volume de votre sac

Contenance, litrage, capacité… les termes pour désigner l’espace disponible de votre sac sont aussi nombreux que le choix de sacs qui existe sur le marché !

Intimement lié à la quantité d’affaires dont vous aurez préalablement listé lors de votre inventaire personnel, le volume s’exprime toujours en litres, celui-ci étant indiqué sur le devant de votre sac, juste à côté du nom du modèle. Il comprend l’ensemble des rangements, y compris les poches latérales.

Certains modèles sont extensibles (ex. : 50 + 10). Cette option a pour avantage d’adapter plus précisément la taille de votre sac à votre contenant.

En effet, lorsque l’on part en randonnée, on évite toujours de perdre de l’espace inutilement. Porter un sac à moitié vide ou un sac trop plein ? Dans la mesure du possible, il est toujours préférable d’ajuster au mieux le volume en fonction de ses besoins.

Avec un sac trop chargé car trop petit, le poids risque d’être mal réparti, ce qui peut vous coûter courbatures musculaires et inconfort en fonction de votre morphologie.

Si le volume n’est pas le seul critère à prendre compte pour le choix de son équipement, il reste néanmoins un facteur déterminant. Avez-vous vraiment envie d’accrocher votre matériel à l’extérieur de votre sac ou de tout caser à l’intérieur ?

Randonnée poids sac

Le poids

Lorsque l’on parle « portage », l’autre critère de « poids » tout aussi primordial, c’est la question du chargement. Combien de kilogrammes êtes-vous capable de porter ?

Sur le terrain, on s’aperçoit vite que le poids ajoute de la difficulté au niveau technique d’une randonnée.

Beaucoup de voyageurs-randonneurs prennent l’habitude de peser leurs affaires pour réduire au maximum le poids de leur sac à dos.

C’est pourquoi, il est important de savoir identifier ce qui pèse lourd et ce qui est superflu, tout en tenant compte de sa physionomie.

Sac randonnée

Les rangements

L’organisation, c’est quelque chose de tout-à-fait personnel ! Quand tout est tassé, on ne s’y retrouve pas et lorsque l’on possède trop de rangements, on finit parfois par ne plus savoir comment ni où l’on a rangé ses affaires.

Quelles sont les affaires que vous avez prévu d’installer à l’intérieur de votre sac et celles que vous envisagez d’accrocher à l’extérieur ? S’il représente une solution simple et facile, le placement extérieur peut vous affecter, voire vous gêner.

Qui plus est, en fonction des conditions météorologiques, le choix ne sera pas forcément le plus judicieux ! Vous devrez donc penser à un plan B pour protéger rapidement et efficacement vos effets personnels.

Ouverture sur le dessus, compartiments amovibles, fermeture par zip, filets, types de poches (latérales ou ventrales, rabats) : la quantité et la diversité des systèmes de rangement s’associent aux facilités d’accès pour déterminer quel usage en fera le randonneur.

Au delà du côté pratique, l’équipement devient plus technique pour répondre à des fonctionnalités spécifiques. En haute-montagne, il faut ajouter à la liste du matériel crampons, piolet, bâtons skis ou mousquetons. Lors d’un trek en totale autonomie, on porte sa tente, son matelas, ainsi qu’un nécessaire pour cuisiner en sus des repas.

Le confort

Pour évoluer à son rythme et limiter tant les douleurs que la gêne dues au portage, il est essentiel d’être le plus à l’aise possible avec son matériel.

Ceinture ventrale et abdominale, armatures flexibles, matelassage des bretelles et du dos : le système de portage plus ou moins sophistiqué sert à caler judicieusement le poids sur les hanches pour faciliter les mouvements lors de la marche et libérer les épaules.

La technicité des matières s’avère un critère non moins important pour le confort personnel du voyageur qui randonne dans les zones tropicales ou sous des températures élevées. Elle favorise la bonne circulation de l’air et facilite l’évacuation de l’humidité. Un dos bien aéré porte moi le poids de la fatigue et de la chaleur !

Randonnée sac à dos

5 conseils pour adopter son sac durablement

A savoir avant de partir en randonnée

  1. Tester le matériel en magasin ou sur le terrain au préalable.
  2. Savoir ce que l’on met dans son sac.
  3. Ranger ses affaires astucieusement.
  4. Répartir le poids (le plus lourd en bas et proche du dos).
  5. Penser à bien régler son sac.

Vous le portez sur vos épaules ? Il vous soutient de longues heures quand vous en avez plein le dos. Vous avez froid ? Vous vous réfugiez contre lui pour vous protéger des intempéries. Le sac-à-dos est un compagnon de choix qu’il ne faut pas négliger et dont vous ne pourrez plus vous passer lorsque vous l’aurez adopté !

 

Découvrez d'autres conseils : Comment bien choisir ses chaussures de randonnée et Batons de marche, avec ou sans ?

Voyageuse passionnée

Autres articles

Le métier d’accompagnateur en montagne

Accompagnateur en Montagne (AEM) : voilà un métier qui fait rêver ! Parcourir les sentiers et les cimes à longueur d’année ; faire partager la passion de la nature et du milieu montagnard à des marcheurs urbains ébahis ; quel plus beau métier imaginer ? Mais attention, c'est un métier difficile, qui n’a pas d’horaires, peu de jours de congés, et qui est saisonnier, donc facilement précaire. Un métier qui demande de nombreuses qualités et de hautes valeurs morales. Un métier, enfin, qui doit être porté par la passion du partage !

10 conseils pour une randonnée réussie avec des enfants

Passer du temps dehors est essentiel au développement des enfants, quoi de mieux que la nature, un terrain de jeu amusant, sain, varié et gratuit. La randonnée est donc un excellent moyen de les aider à apprécier toute la beauté et l'aventure qu'offre le monde de la nature, mais aussi de partager en famille des moments magiques, et de se créer de jolis souvenirs. Voici quelques conseils pour une première randonnée réussie et qui leur donnera sans nul doute envie de renouveler l'expérience.

Comment faire une « bonne » photo de paysage – Nos 3 conseils

On ne vous apprendra rien en vous disant que la lumière est essentielle en photo et qu'elle influencera en grande partie la qualité d’une image, et c'est d'autant plus vrai lorsqu'il s'agit de photo de paysage.
Contactez-nous
05 62 97 46 46
Suivez-nous