Le Japon, authentique et moderne, mais toujours plein de poésie

Le Japon était depuis longtemps une destination qui me questionnait…Stéphanie Brasier, créatrice de voyages

Il y a des pays, où on se dit, il faut que j’y aille, je suis sûre que c’est magnifique, que je vais adorer… Mais le Japon restait pour moi une destination pleine de mystère… Pays des Mangas, de l’ultra-modernité, de la vie à 100 000 à l’heure, des catastrophes nucléaires… Une destination asiatique qui a priori ne correspondait pas à mes critères de sélection… Mais je voulais quand même comprendre pourquoi tant de voyageurs étaient fascinés !  J’ai compris… Et moi aussi, j’ai été conquise !

Il y a tellement de situations qui m’ont marquée ou simplement étonnée, mais je crois qu’un élément marquant a été pour moi le calme et la discrétion des Japonais. Même s'ils sont très nombreux, il y a ce respect de l’autre, le souci de ne pas déranger, qui est extrêmement reposant quand on est en vacances… On se sent en sécurité à 100%. Ensuite, évidemment le contraste de la mégalopole et d’une forêt dense est étonnant. Et puis il y a tous les codes qui régissent le quotidien des japonais (par exemple de mettre des chaussons différents et expressément dévoués à aller aux toilettes) m’amusent…

Les japonais sont extrêmement gentils, dévoués et patients. Pour nous, occidentaux, pas facile de suivre leurs codes sans rien oublier, mais inlassablement, ils vont nous rappeler avec beaucoup de bienveillance leurs us et coutumes.

Japonaise

Et puis, encore une chose qui m’a beaucoup touchée, c’est cette poésie qu’il a partout… La poésie est dans les fleurs de cerisiers évidemment ; mais dans un jardin zen, un onsen (bains japonais), une chambre de ryokan (auberge traditionnelle), dans une assiette de sushi…

D'ailleurs, mon premier plongeon japonais, a été dans … un onsen ! Un peu fatiguée du voyage, victime du décalage horaire et lasse de naviguer sous la pluie dans les rues de Tokyo… Je me suis rendue dans ces bains traditionnels japonais dont on m’avait tant fait les mérites… Eaux naturellement chaudes et sulfureuses m’attendent dans ce bassin « zen » où chaque élément a été posé délicatement pour le plaisir des yeux et probablement l’apaisement de l’âme ! Je me plie aux consignes mimées par cette vielle dame à l’entrée du onsen. Peu de japonais parlent l’anglais. C’est donc en très léger apparat, c’est à dire avec une petite serviette sur la tête seulement (et pas dans l’eau) que je rejoints le coin pour se laver avec petites bassines individuelles et petits tabourets… un monde de poupées ! Me voici prête à rejoindre ces apaisants bassins extérieurs ouatés de buée. La neige est en train de succéder à la pluie…

Les onsens ne sont pas mixtes, et je me trouve donc à barboter, en plein air avec des femmes, japonaises en grande majorité, de tous âges, dans ces eaux de tièdes à chaudes, voir très chaudes… Calme, élégance, et délicatesse sont les mots que je mettrai sur ce moment de poésie… Beau et bien-être ne font qu’un !

Et puis il y a eu aussi le parc de Jigokudani, le parc des snow monkey ! Drôle et féérique ! Finalement, je ne pouvais que reconnaitre que nous partagions les mêmes plaisirs les singes et moi ! Eux aussi avaient choisi au cœur de l’hiver de se réchauffer et se prélasser en se glissant dans les eaux chaudes nippones !

Singe dans la neige et l'eau chaude

Et si je dois encore décrire un lieu ou une journée qui m’a beaucoup plu, ce serait la randonnée sur le chemin ancestral du Kumano Kodo. Au sol un chemin dallé s’élançant vers le ciel, et tels des flèches, des cryptomerias, des cèdres du japon, dans le bleu pur de cette journée. La marche se termine au magnifique sanctuaire shinto de Kumano Hongu Taishi et au pied du plus grand Tojji du pays. Les cerisiers sont en fleurs, sublimés par la lumière rasante du soir et le vent gonfle les carpes japonaises en papier (façon manche à air mais bien plus joli) ! Encore un instant de poésie !

Bon et puis, il y a l’ambiance un peu fantastique, du cimetière de Koya San à la nuit tombée quand toutes les petites lanternes éclairent les statuettes de pierre et les tombes des esprits en attente…

cimetière de Koya San

Et encore la gastronomie, exaltation des sens, découvertes gustatives étonnantes…
Le shinkansen, le train le plus rapide du monde, prouesse technologique, confort absolue… le TGV peut se refaire un look !

Etc, etc…

Et les spécialités locales, parlons-en ! Le Japon, c’est un voyage gastronomique à part entière… Je n’ai pas toujours compris ce que je mangeais… mais j’ai tout testé ! Pas toujours à mon goût, mais le souci de l’esthétique dans l’assiette est déjà un ravissement.

Sushis

J’ai l’eau à la bouche quand je repense au petit-déjeuner mode sushis frais au marché de poisson de Tokyo !

Côté boisson, on citera le thé matcha (thé vert en poudre) avec tout le rituel bien particulier qui va avec ! C’est la boisson favorite des Japonais !

Le Japon est un pays fabuleux qui s'adresse aux voyageurs curieux et dynamiques (c’est un voyage intense et il y a tellement à découvrir !). On n’y va pas pour des paysages à couper le souffle, ce n’est pas l’Himalaya ; mais pour le dépaysement, les traditions, le savant mélange de l’authentique et du moderne, de la nature et de l’urbain !

Chaque saison révèle le Japon sous un autre angle et a son charme. D’ailleurs c’est dans ce sens, que le voyage « Des chemins du Kumano Kodo au Mont Fuji » a été élaboré !

Le printemps est bien connu pour la période de hanami ; l’automne, on découvre les érables rougeoyants ; l’hiver, la neige donne encore une autre atmosphère aux temples ; et l’été, c’est la période idéale pour randonner dans les Alpes japonaises et gravir le l’emblème nippon… Fuji San, le vénérable Mont Fuji !

Découvrez toutes nos randonnées au Japon

Créatrice de voyages

Autres articles

Osons l’Onsen

Depuis bien longtemps les japonais, adeptes du culte du bien-être, fréquentent les onsen, littéralement les sources chaudes.

Japon - Que voir à Tokyo ?

Entre modernité et tradition, les vieux bâtiments et le maillage de fils électriques de Tokyo cohabitent avec les gratte-ciels, les néons lumineux et une vie en perpétuelle mutation.

Raymonde, voyageuse de retour du Népal

Nous étions un petit groupe de 6 femmes, toutes aussi enthousiastes les unes que les autres à participer à cette découverte originale du Népal. Nous avons rencontré Asha, cette jeune alpiniste népalaise qui a gravi les 7 plus hauts sommets des 7 continents. Comment oublier l'accueil des habitants des villages de Kabhre et de Lwang ! Et nous avons passé deux nuits dans le monastère de nonnes Nagi Gompa avec Danzee qui a été nonne puis porteuse et maintenant guide francophone.

Suivez-nous