Dominique et Luc, voyageurs de retour de "tour de l'Ossau en liberté dans les Pyrénées"

BONJOUR Dominique et Luc ! Vous revenez de notre randonnée "Tour de l'OssauDominique et Luc en liberté", Pouvez-vous vous PRÉSENTER ?

Mon mari Luc et moi bloquons chaque année une semaine de rando en Europe. Luc marche tous les jours depuis toujours et je l’accompagne dès que possible le week-end, principalement autour de chez nous dans les campagnes.

Mais nous aimons cette semaine de randonnée pour découvrir de nouvelles régions, parce que la marche reste pour nous la meilleure façon de s’immerger, d’appréhender une région, un paysage… 
Et puis même, en dehors de cette semaine prévue, où que nous soyons, la marche reste notre moyen de transport privilégié !

J’ai aussi toujours mon appareil photo sous la main quand je marche et ça me permet d’aiguiser mon oeil, de chercher des détails ou de capter un paysage d’ensemble où on se sent tout petit.

Pour mon travail, je suis toujours entre 4 murs, sans beaucoup de lumière, et j’ai vraiment besoin de grand air et de lumière pour me ressourcer !

POURQUOI avez-vous CHOISI CETTE RANDONNÉE dans les Pyrénées ? À QUI LA CONSEILLEriez-vous ?

Nous avions déjà prévu de découvrir les Pyrénées avec la Balaguère dans la Sierra de Guara avec des amis en mai 2020...
Voyage annulé, reporté en mai 2021, également annulé !

Luc et moi avions vraiment envie de repartir marcher et on a cherché parmi les randos en liberté dans les Pyrénées niveau 2. En liberté parce qu’on aime chacun marcher à notre rythme, moi derrière avec mon appareil photo, et niveau 2 qu’on sait être le nôtre! ;-) 

Le tour d'Ossau nous a convaincus, Luc parce qu’il comprenait 2 nuits en refuge et moi pour les estives avec ses troupeaux !

RACONTEz-NOUS vos MEILLEURS MOMENTS ET SOUVENIRS DE CETTE RANDONNÉE...

J1 – Cabane et Lac d’Aule - La mise en jambe du 1er jour est prévue de 2h A/R à la cabane d’Aule, avec extension sportive possible jusqu’au lac, et retour à la chambre d’hôte.

On  découvre notre 1er troupeau de brebis à hauteur de la cabane, dans un magnifique environnement !!! Et surtout l’occasion d’échanger quelques mots avec le berger, bien sympa !

Les brebis de la vallée d'Ossau Les brebis de la vallée d'Ossau vues d'en haut

L’ascension jusqu’au lac s’avère plus rude, parfois raide mais surtout sur un terrain inégal parfois en dévers... mais arrivés en haut, quelle récompense !!!

Le lac avec la vue sur le pic d’Ossau, cette impression de majesté… et, cerise sur le gateau, un groupe de chevaux au bord du lac, d’une couleur camel avec leur crinière claire, dans cette belle lumière… un moment suspendu, hors du temps, que je sais qu’il restera longtemps dans ma mémoire…!

On se pose là, pour déguster notre délicieux pique-nique préparé à la chambre d’hôtes, sans quitter cette vue des yeux…

Pic du Midi d'Ossau en vue Pic du Midi d'Ossau en vue

A la descente, retour vers la cabane et nouvelle discussion sympa avec le berger qui surveille son troupeau de loin, bien installé avec son chien.

En bas, au parking, un peu épuisés, un autre troupeau de brebis nous attend, prêt pour la descente d’estive. Quel spectacle !! Et quel concert avec toutes ces cloches !! On apprend par après que le berger choisit une nouvelle cloche en fonction de son son, qui doit être en harmonie avec les autres cloches du troupeau!... Quel beau détail !

Un peu après le retour à la chambre d’hôtes, on entend les cloches, c’est le troupeau qui descend dans le village, bien encadré, par les bergers et aussi par le patou, ce beau chien blanc des Pyrénées, attentif à ne perdre aucune de ses protégées.

Colchiques Patou et les brebis

Descente des brebis

Après une bonne douche, délicieux et généreux repas preparé par Léa et Jean-Marc, qu’on déguste en compagnie des autres hôtes du soir. Bonne ambiance où tout le monde échange sur ses découvertes du jour ou à venir…

J2 – Gabas au Refuge de Pombie

9h15: prêts à l’arrêt du bus qui nous dépose au point de depart du jour et déposera notre sac à notre halte du lendemain. Car notre sac à dos du jour comprend de quoi passer la prochaine nuit au refuge de Pombie. Le tri de ce qui est à emporter a été sévère, d’autant que, période Covid oblige, on doit prendre notre sac de couchage !

Après le barrage de Bious-Artigues, montée à travers bois vers la belle clairière du Col Long de Magnabaigt.

barrage de Bious-Artigues éboulis avant le refuge de Pombie

A nouveau des troupeaux de brebis au loin et possibilité d’un petit detour vers la cabane de Magnabaigt pour acheter un peu de fromage… mais on économise nos forces et les sacs sont archi pleins !

Longue montée dans un paysage bien dégagé, vers le col de Suzon. On y prend notre pique-nique face à la vue sur les deux versants du col et au refuge qu’on aperçoit déjà ! Possibilité à nouveau d’une extension sportive mais nos cuisses se rappellent de celle d’hier et on préfère profiter au calme du paysage.

Le refuge paraissait proche mais il nous faut traverser un immense éboulis, sur des blocs parfois instables, ce qui nous ralentit fameusement ! Vive les bâtons pour garder son équilibre !

Enfin, arrivée au refuge où on nous indique notre dortoir et nos couchettes. Fin d’après-midi de repos, lecture, et discussion avec les autres randonneurs, tout en profitant de la vue !!! Mais le temps est en train de changer et le ciel se couvre… Belle averse avant le souper !

Refuge de Pombie

A nouveau bon repas pris en discutant avec d’autres randonneurs, puis tout le monde se couche tôt !

J3 – Refuge de Pombie vers le col du Pourtalet

Pas trop bien dormi, d’une part à cause des douleurs musculaires (ah le défaut d’entraînement avant le départ !!) mais aussi parce qu’on a oublié de laisser la fenêtre entrouverte comme conseillé et il faisait fort chaud !

On démarre la descente par la vaste vallée. Le ciel est gris mais très beau, plein de nuances …

Traversée d’un troupeau de vaches … ça m’impressionne toujours un peu… je n’ose pas les prendre en photo de face de trop près ! Arrivés en bas, la pluie commence… on enfile imper et capes de pluie et on continue… rapidement les chaussures sont de vraies piscines et on entend le tonnerre au loin…

Notre parcours croise la route des voitures et, au moment de repartir sur le chemin qui va nous emmener au col de Peyrelue, on préfère miser sur la sécurité, et plutôt que de faire le passage du col sous l’orage, on fait les 4km de route qui nous emmènent au col du Pourtalet, toujours sous la pluie battante.

Passage à côté des vaches Hôtel du Pourtalet

Quel réconfort de voir, après un tournant, l’hôtel du Pourtalet où nous attend une bonne douche chaude! Malheureusement, on est beaucoup trop tôt et l’hôtel ne réouvre que début d’après-midi! Qu’à cela ne tienne, on se réfugie côté espagnol dans un restaurant bien sympatique où on prend un menu complet !!

A 14h30 on peut enfin accéder à nos chambres, enlever nos vêtements détrempés et aller profiter de l’espace sauna-jaccuzi , face à la vue sur la montagne !!! La dame de l’accueil a compris qu’on en avait bien besoin et nous l’a gentiment rapidement préparé !!

Quelle bonne idée de La Balaguère, cette alternance refuge/ hôtel 3*!! Cela permet de vraiment apprécier tour à tour les avantages de chacun !

Il faut dire que l’hôtel du Pourtalet est un vrai Bonheur avec ses chambres spacieuses, modernes et confortables, son personnel accueillant et chaleureux et ses vues magnifiques sur les environs! Sans parler de la cuisine !

J4 – Col du Pourtalet

Au réveil, ciel gris et pluie… Les prévisions annoncent pire et orages l’après-midi. On décide donc de partir quand même sous la pluie pour la balade prévue.

Mais le carnet de route précise bien “ Par temps de brouillard, renoncer à la randonnée”. Après 1h de marche, on fait demi-tour car sans balisage on n’est pas certains du trajet de retour. Nous voilà donc de nouveau à l’hôtel pour nous sécher et profiter du sauna !

L’après-midi est finalement plus sèche et lumineuse et on se promène aux alentours de l’hôtel.

J5 – Pourtalet au Refuge d’Ayous

Et nous voilà repartis pour une nuit en refuge !

Départ sous un ciel gris mais sec. On passe à côté d’un enclos de brebis, bien gardées par les chiens qui nous aboient furieusement dessus, heureusement de derrière la cloture! Je sais qu’ils peuvent sauter par-dessus sans problème mais je sais aussi que leur rôle est d’abord dissuasif et qu’il ne faut juste pas les provoquer.

La pluie commence pendant la montée… et finit par se calmer après près de 2h pendant la descente vers le lac de Peyreget. Tant mieux car c’est là que le paysage devient vraiment intéressant !

Eboulis près du lac, cabane de Peyreget, cairns pour nous guider, descente bien raide (heureusement au sec !) vers une vaste vallée et la cabane de Cap de Pount.

Et on entame à nouveau la montée, très belle, vers les lacs d’Ayous ! A nouveau un troupeau de brebis sur les hauteurs, accompagnées de deux chiens, beaucoup plus calmes et tolérants bien que le chemin passe dans le troupeau… J’aime le concert des cloches dans la montagne ! 

En haut, la récompense, vue sur le lac Castérau !!!

Vue sur l'Ossau vue sur le lac Casterau

On le contourne et continue la montée…

Et après un petit stress dû à une erreur de lecture de carte et un moment oû on s’est même perdus l’un l’autre, on arrive en vue du refuge d’Ayous avec cette magnifique vue sur le lac et le col d’Ossau à l’arrière !!! Quel bel endroit !!!

Refuge d'Ayous Vue depuis le refuge d'Ayous

On s’installe au refuge et on profite de la vue, malgré les nuages qui sont toujours là !!! Le soir, avant le repas, on nous donne de très intéressantes explications sur la vie au refuge et, entre autres, la gestion de l’énergie, des déchets, l’approvisionnement… Bravo à l’équipe ! Quel travail !!

J6 – Ayous – Gabas

La vue au petit déjeuner !!!

Vue depuis refuge d'Ayous

On emporte un des petits paquets de déchets du refuge qu’on nous propose de déposer au parking en bas. Quelle bonne idée !

Descente assez facile, avec encore de belles vues sur les lacs. On est frappés par le nombre de gens qu’on croise. On avait oublié qu’on est samedi !
Arrivés à Gabas, on prend la voiture pour aller manger à la petite ville de Laruns. On arrive encore juste à temps pour la fin du marché. Belle animation !

Dernière soirée à le chambre d’hôtes à partager nos expériences de cette belle semaine !!

POUR vous, LA BALAGUÈRE, C'EST...

Un carnet de route fiable qui nous emmène sur des chemins bien choisis, adaptés à notre niveau de marche.
La découverte, préparée par une équipe aguerrie, de régions que nous ne connaissons pas, en nous proposant les itinéraires les plus intéressants et appropriés.
La possibilité de marcher en liberté tout en étant guidé.
Le bonheur de marcher avec uniquement le sac de la journée et de retrouver le reste de ses affaires le soir à l’étape.

ET votre PROCHAINE RANDONNÉE ?

Le chemin de Stevenson, le Pays Basque, le mur d’Hadrien, la Bretagne à vélo … Voici quelques-uns de nos projets à venir !...


Tour de l'Ossau pays des lacs et des bergers en liberté
Toutes nos randonnées dans le Béarn en vallées d'Aspe et d'Ossau
Toutes nos randonnées en liberté

Comment est choisi le voyageur du mois

Autres articles

Les vallées d'Aspe et d'Ossau, au pastoralisme bien présent

Dans les vallées d’Aspe et d’Ossau le pastoralisme transhumant traditionnel est extrêmement vivace. Au hasard de la rando, vous pourrez assister à la traite, à la fabrication du fromage et même en acheter directement du producteur au consommateur. Par un beau parcours de crêtes nous rejoindrons le refuge de Pombie au pied de la face sud du pic du Midi d’Ossau. Affectueusement surnommé « Jean Pierre » par les pyrénéistes, c’est un très vieux volcan qui aurait explosé à l’ère primaire.

Le désert des Bardenas, le dépaysement par excellence, à portée de pieds !

Le désert des Bardenas est composé de 2 territoires bien distincts, en partie reconnaissables par la végétation et les différents types de reliefs qui les caractérisent : la Bardena Blanca et la Bardena Negra. Le premier relativement sec, aride, avec une végétation rare, et éparse, le désert tel qu’on l’imagine, en somme ! Le second avec une végétation plus dense, des couleurs plus prononcées, et des plateaux plus élevés.

5 randonnées à raquettes à faire dans les Pyrénées françaises

Quand la montagne se couvre de son manteau neigeux, le temps se fige pour laisser place à l'émerveillement et à la contemplation. Nous avons sélectionné pour vous 5 lieux incontournables propices à la randonnée à raquettes dans les Pyrénées françaises.
Contactez-nous
05 62 97 46 46
Suivez-nous