Benasque à raquettes, une de mes randonnées préférées en hiver

 « Benasque, Raquettes et eaux chaudes au pied de l'Aneto » est une randonnée qui se déroule en Aragon, près de Luchon pour ceux qui connaissent, mais côté espagnol. C’est un de mes séjours préférés en hiver, j’aime beaucoup l’accompagner.

La vallée de Benasque est très ouverte et sauvage, entourée par les plus grands sommets des Pyrénées.

Tout autour, on en trouve près de 80 sommets qui font plus de 3000 m : les plus connus sont l’Aneto, la Maladeta, les Gourgs Blancs… Dans cette région, l’enneigement est souvent très bon.

Benasque, vue sur les sommets pyrénéens

Il y a donc tous les éléments nécessaires pour de superbes randonnées à raquettes !

Un hébergement à l'histoire forte

L’hôtel dans lequel nous logeons est un ancien hospice de voyageurs qui traversaient les Pyrénées à pied par le port de Benasque.

Il a une histoire forte et très intéressante. Par ailleurs il est longtemps resté à l’abandon avant d’être restauré. Aujourd’hui il est tout simplement magnifique…

C’est un hôtel trois étoiles et pourtant on s’y sent comme à la maison. Il n’a pas perdu son âme « montagnarde » et il est très convivial.
En plus, sa table est délicieuse. C’est assez exceptionnel, un logement tout confort, à 1750m d’altitude. Sa situation permet d’ailleurs de partir directement sur les randonnées : il y a juste à chausser les raquettes, et c’est parti !

Pour ceux qui sont curieux et qui aiment l’histoire du pyrénéisme, l’hôtel de Benasque est une véritable mine d’informations. Il dispose d’un centre de documentation sur les Pyrénées que le patron, ami de longue date avec La Balaguère, nous permet de visiter en exclusivité.

À Benasque l’histoire du pyrénéisme a été particulièrement active, vu que les grands sommets sont à proximité.

Dans la bibliothèque, on peut voir les premières éditions d’Henri Russel, un des pionniers de la conquête des Pyrénées – Vignemale, Mont Perdu, Néouvielle-, ou encore de Ramond de Carbonnières, botaniste qui fut un des premiers à parcourir les zones les plus hautes de Gavarnie à la la Maladeta. C’est passionnant !

Près de l’Hospital, il y a aussi une station de ski. Donc si un jour les conditions sont difficiles, ou si l’envie nous en prend, il est possible de faire une petite initiation au ski de fond.

Des randonnées dans un cadre spectaculaire

En ce qui concerne la randonnée, chaque jour, nous faisons un itinéraire magnifique et varié en raquettes, au cœur de paysages de haute-montagne.

Le premier jour, on se dirige vers le plateau d’Agualluts, qui est très lumineux, et situé juste sous l’Aneto, point culminant de la chaîne des Pyrénées avec une altitude de 3 404 m.

Le jour suivant on découvre le refuge de la Remuñe, près du sommet de la Maladeta. C’est un refuge qui a beaucoup d’histoire et il est passionnant de le découvrir. On y arrive à travers une très belle forêt de pins à crochets, avec la découverte de petits lacs charmants tout autour. C'est très sauvage, la seule trace dans la neige est la nôtre ! Très peu de gens s’y rendent l’hiver, pourtant la vallée est magnifique, avec la neige immaculée.

En raquettes à Benasque

Il y a un jour seulement où l’on fait un petit transfert en véhicule, pour se rendre dans la vallée d’Estos. En raquettes, on fait une sublime randonnée sous les imposants sommets du Perdiguère et des Gourgs Blancs. C’est magnifique.

Je ne me rassasie jamais d’accompagner ce circuit…

Benasque, Raquettes et eaux chaudes au pied de l'Aneto
Toutes nos randonnées à raquettes en Aragon (Pyrénées espagnoles)
Tous nos séjours à raquettes

Accompagnateur Pyrénées

Autres articles

Du sommet du Mont Perdu, une vue à 360°

Le tour et l'ascension du Mont Perdu est une randonnée sportive. De jour en jour, les paysages sont très différents. On passe tantôt versant nord, sur les pentes vertes et abruptes des cirques de Gavarnie, Troumouse et Estaubé, tantôt versant sud, à travers lapias et canyons gigantesques. La montagne prend alors des formes de grands escaliers cyclopéens.

La magie du Cotiella avec les mules d’Alberto

Le paysage karstique et lunaire du massif de Cotiella est tellement spécial qu’il est capable de rivaliser l’autre grand protagoniste calcaire du circuit, le célèbre Mont Perdu. Après la découverte des canyons d’Ordesa, Escuain et Añisclo, on descend dans des entrailles verdoyantes et mystérieuses aux eaux cristallines. En l’espace de quelques heures on se croirait sur une autre planète ! C’est vraiment l’Aragon : sauvage et varié mais aussi accueillant et dynamique.

Quel est le plus haut sommet des Pyrénées ?

Le plus haut sommet des Pyrénées est situé en Espagne, c'est l'Aneto (3 404 mètres d'altitude). Côté français, le plus haut sommet est le Vignemale (3 298 mètres), qui arrive à la 16 ème position des plus hauts sommets pyrénéens.

Suivez-nous