Le GR20 Corse, un des chemins de trek les plus difficiles d'Europe

En Corse, le GR20 (Sentier de Grande Randonnée 20) est réputé pour être un des chemins de trek les plus difficiles d’Europe. Il est nécessaire de bien se préparer physiquement et moralement avant de se lancer dessus.

Long de 177 kilomètres, le sentier traverse la Corse du Nord au Sud avec un dénivelé cumulé d’environ 13 000 mètres. 14 jours sont habituellement nécessaires au marcheur de bonne condition physique pour parcourir le GR20 dans son intégralité, mais l’itinéraire peut être divisé en deux parties de 7 jours : le GR20 Nord et le GR20 Sud.

GR20 Nord ou Sud ?

Les montagnards les plus ardus, capables de marcher de 6 à 9h sur sentiers de montagnes, pourront se lancer sur la partie Nord du GR20.

Le GR20 Nord s’étend d’Asco à Vizzavona et est jugé plus technique, avec des zones plus accidentées et des étapes mythiques. Il permet la découverte de superbes lacs de haute montagne, comme les lacs de Melo et Capitello accessibles depuis le refuge de Manganu, ou encore celui de Nino et ses pozzines, véritable coin de paradis pour une pause appréciée.

Le GR20 Sud, de Vizzavona à Bavella, emprunte quant à lui des sentiers moins escarpés. Il requiert également une bonne condition physique avec 5 à 7 heures de marche journalière. Une des dernières parties du chemin fait incursion au pied des Aiguilles de Bavella, dont la plus haute, la Punta Alta, culmine à 1855 mètres. 

Passage du GR20

GR20, dans quel sens ?

Une question se pose souvent : le GR20, du Nord au Sud ou du Sud au Nord ?
Quel que soit le sens choisi, les kilomètres et le cumul total des dénivelés restent identiques.

Certains randonneurs conseillent de parcourir le GR20 du Sud au Nord, qui permet une mise en jambe plus progressive dans la difficulté. Opter pour une formule avec le sac léger permet également de vous économiser.

D’autres préfèreront conserver le GR20 dans son sens original, du Nord au Sud avec les portions plus techniques en début de séjour, afin de profiter de son énergie encore intacte. 

Randonnée sur le GR20

L'hébergement en refuges

Durant cette traversée, les nuits se font en refuges, gérés par le Parc Naturel Régional de Corse. Ces refuges sont anciens, le confort est très rudimentaire, et les nuits, pas toujours récupératrices : le GR20 est un chemin emprunt d’authenticité.

Vue depuis le refuge d'Usciolu

N’hésitez pas à demander conseil auprès de nos conseillers dans le choix de votre randonnée.

Toutes nos randonnées en Corse
Découvrez nos autres randonnées en France

Pourquoi pas ?
La Corse possède d’autres chemins de randonnée : le Mare a mare (de la mer à la mer d’Est en Ouest) ou le Mare e Monti (de la montagne à la mer), moins emblématiques mais tout aussi remarquables et plus accessibles.

Service communication
Vos Questions fréquentes

Quel que soit le sens choisi, les kilomètres et le cumul total des dénivelés restent identiques. Certains randonneurs conseillent de parcourir le GR20 du Sud au Nord, qui permet une mise en jambe plus progressive dans la difficulté. D’autres préfèreront conserver le GR20 dans son sens original, du Nord au Sud avec les portions plus techniques en début de séjour, afin de profiter de son énergie encore intacte. 

Les montagnards les plus ardus, capables de marcher de 6 à 9h sur sentiers de montagnes, pourront se lancer sur la partie Nord du GR20 jugée plus technique, avec des zones plus accidentées.
Le GR20 Sud, de Vizzavona à Bavella, emprunte quant à lui des sentiers moins escarpés avec 5 à 7 heures de marche journalière.

Autres articles

Pierre-Yves, de retour de "Corse, GR20 Sud et Nord" en liberté

Tous les matins, départ très tôt, nous marchions à notre rythme en essayant au maximum de profiter des paysages grandioses, du plaisir d’être seuls au milieu de cette nature sauvage et brute, de la satisfaction d’arriver au refuge et de savourer la douche, la bière, le repas, la convivialité…

Un immense merci !

Grâce à vos nombreux votes, notre circuit a gagné le prix du public dans sa catégorie lors du concours organisé par Trek Magazine. Un immense merci !

Le grand trek des Pyrénées, un circuit aux paysages exceptionnels

Je me suis rendu-compte que les Pyrénées n’avaient pas -hormis les grandes traversées du GR10, du GR11 ou de la HRP- de grands treks (de plus d’une semaine), autour d’un site majeur, comme par exemple le Tour du Mont-blanc dans les Alpes ou le Tour des Annapurnas en Himalaya. Si les Pyrénées ont de nombreux massifs de toute beauté, les secteurs de Gavarnie, Ordesa Mont-Perdu et du Vignemale offrent tout de même une concentration incroyable de paysages grandioses, tout en étant très variés. J’ai donc jeté mon dévolu sur ce secteur pour imaginer un parcours de 2 semaines combinant ces différents massifs. J’ai donc combiné des randonnées issues de plusieurs séjours et quelques étapes inédites afin de créer ce Grand Trek des Pyrénées.
Contactez-nous
05 62 97 46 46
Suivez-nous