Julie revient du circuit 'De la Route des Rois à Aqaba' en Jordanie. Un circuit complet qui permet en une dizaine de jours de découvrir le pays du Nord au Sud, avec la mer morte, le désert du Wadi Rum, Aqaba... Sans oublier Pétra, majestueuse. Elle nous raconte son voyage en détail.

Un voyage très complet en Jordanie

En 9 jours, la randonnée ' De la route des Rois à Aqaba' permet d'avoir un bel aperçu des richesses de la Jordanie, tant du point de vue culture que du point de vue paysages.


L'arrivée se fait à Amman. Nous avons l'occasion de visiter la capitale jordanienne à la fin du circuit. C'est une ville dynamique, vivante, où tout le monde peut trouver son bonheur : l’amateur des vieilles pierres montera à Al-Qala’a la citadelle dominant la ville aiguisée de minarets, se promènera dans le théâtre romain et prendra le bus à Jerash. Une fantastique ville romaine, énorme : des temples, des maisons avec des mosaïques, théâtres et amphithéâtres, des avenues longées de colonnes... Ceux qui aiment découvrir les secrets d’une ville à pied ont de quoi faire dans les vieux quartiers, les marchés du Downtown, les cafés...


La Jordanie est un pays magnifique mais ce que je retiendrai par dessus tout c'est la sympathie des jordaniens. Les soirées passées avec eux ont été inoubliables et l'accueil, partout, a été excellent.

La visite du site de Pétra est un moment fort de ce circuit de randonnée.

La visite de Pétra est incroyable.
Particulièrement l’arrivée devant Khazneh, le « trésor », caché tout au fond d’une gorge étroite qu’il faut commencer par remonter.
Tout d’un coup tout s’illumine. La façade dorée apparaît inondée de soleil. Elle est grandiose, rien à voir avec ce que l'on peut imaginer en voyant des photos.

A son sommet se trouve une immense urne funéraire. On y accède par un escalier de 800 marches.


Notre guide, Alhi, nous apprend que Petra était un important carrefour commercial sur la route des épices, de la myrrhe de l’encens, de l’asphalte et autres produits de valeur pour l’époque.
A son apogée la ville comptait 25 000 habitants. Totalement abandonnée, elle a été redécouverte en 1812 par un explorateur suisse.


Au départ, il y a beaucoup de touristes dans le défilé d’entrées menant au Khazneh, « le trésor », le temple d’Indiana Jones. Mais la beauté du site fait que l’on ne se rend même pas compte de la foule. Puis on accède au « Cardo maximo », la grande avenue romaine menant au théâtre taillé dans la roche même : des temples partout, des nabatéens aux romains... des tombeaux, sculptures, tout dans la roche, un travail de centaines d’années !


Plus loin encore, on explore une partie des secrets de cette ville enchantée. Petra est énorme : des kilomètres de collines sculptées partout. Plus on s’éloigne, moins il y a de monde et parfois on est tout seul à découvrir de nouveaux trésors sur les hauteurs ou au fond des innombrables canyons. On essaie d’imaginer la vie au temps des nabatéens, cette mystérieuse civilisation du désert, des commerçants qui ont fait de Pétra un fabuleux carrefour de routes de caravanes.


Malheureusement les bédouins ont été virés du lieu, mais certains continuent à garder leurs maisons troglodytes, d’autres sont des bergers, et d’autres passent le week-end et font la grillade en famille dans les endroits les plus reculés de la ville fantôme. D’autres vendent des souvenirs même dans les recoins les plus insolites.

Les jordaniens, un peuple très accueillant

Notre guide était super. Très fier du passé de son peuple, il savait tout sur tout.
Avec lui, on pouvait discuter de tout et de rien, y compris de religion. Ici les gens sont tolérants mais d’une manière générale ils sont très croyants. Nous avons eu l'occasion de visiter la belle mosquée d'Aqaba.


Tout au long du circuit, on croise de nombreux autochtones. Tous très gentils, prêts à discuter. Nous avons passé deux nuits dans le désert du Wadi Rum, dont une inoubliable, où des bédouins se sont joints à la soirée. Chants et danses ont été largement de la partie !

Après Petra, le désert du Wadi Rum est un autre temps fort

'Les deux jours passés dans le désert du Wadi Rum complètent bien le voyage'.

Du sable ocre à perte de vue et des roches sculptées par le vent. Ces pitons émergeant des dunes créent une atmosphère de mystère pendant que la silhouette du djebel Um ed Dami, imposante montagne de plus de 1800 mètres se détache sur les autres reliefs.
On passe deux nuits dans le désert du Wadi Rum, en bivouac. Les levers et couchers de soleil sont fantastiques !


Durant ces 3 jours, notre guide est assisté d’un cuisinier. Tout est prévu même une tente, mais la plupart d'entre nous a dormi dehors pour observer les étoiles.

La cuisine jordanienne, une découverte !

La cuisine est largement influencée par les pays voisins. Côté repas, nous avons été très gâtés, avec beaucoup de variété.


Tous les repas sont accompagnés de pain arabe en forme de galette ronde : la fameuse pita.
On nous propose beaucoup de mezzés d’inspiration libanaise. Pour ceux qui ne connaissent pas, ce sont des entrées froides ou chaudes présentées dans des coupelles. Les plus connues sont l’houmous (purée de pois chiches à l'huile d'olive), ou le taboulé (tomates, menthe et persil hachés).
Autres entrées courantes, les falafels, et les croquettes de pois chiches frites...


Et en guise de dessert, les pâtisseries sont copieusement sucrées.


Bref, la Jordanie est un pays dont on revient rassasié, et encore plus en culture, en belles rencontres, et en paysages ! C'est un voyage à ne pas manquer.


Tous nos treks en Jordanie

Un article de Julie Blegent

Service communication

Autres articles

© GUIX Olivier

Mon voyage en liberté au Cap-Vert | La Balaguère

Je suis parti fin septembre au Cap Vert sur le circuit de randonnée en liberté 'La traversée de Santo Antao', une traver...

© Pierre Fijalkowski

Oman, une destination d'hiver aux multiples attraits | La Balaguère

Le Sultanat d'Oman est un pays idéal pour de véritables treks itinérants, offrant des paysages variés entre mer, montagn...

Turquie... Magie et contraste | La Balaguère

En Cappadoce, les randonnées sont d'un niveau très accessible, découverte naturelle et culturelle s'alternent logiquemen...

© FOTOLIA / vagabondo / Mauro Pezzotta

Abdou, guide de randonnée au Maroc | La Balaguère

Vous ne pouvez qu’être émerveillés par la diversité des paysages qui composent le Maroc : l'Atlas et ses sommets enneig...

© Vincent Cazalaa

Le Toubkal et les villages de l'Atlas | La Balaguère

Dans le secteur du Toubkal, on randonne avec des mules qui portent les bagages, on passe de vallées en vallées, de villa...