Le Cap Vert, chaleureux et accueillant

Julie (service communication) revient du voyage "Au coeur de Santo Antao" , une randonnée de 8 jours au Cap Vert.

Arrivés à l’aéroport, on est tout de suite dans l’ambiance. Devant l’entrée, trône la statue de Cesária Evora, la diva aux pieds nus : au Cap Vert, c’est une héroïne nationale. 

La première journée est passée à São Vicente.

Cela nous permet une découverte de la ville de Mindelo : son port, son marché animé... Les étals débordent de légumes exotiques et de poissons en tous genres. Les gens parlent, rigolent, et sont détendus. On se sent tout de suite à l'aise !

Le lendemain, nous partons en bateau pour l’île de Santo Antao, qui sera le théâtre de nos randonnées. A son bord, il y a très peu de touristes, et beaucoup de capverdiens. Un alluger, taxi local, nous attend pour nous conduire au point de départ de notre itinéraire. 

Notre guide Djuly est né au Cap Vert et il ne tarit pas d'éloges sur son pays. Il est d’un enthousiasme communicatif. Il parle bien français et a toujours des annecdotes à raconter. Il a également quelques bonnes blagues et tours de magie en poche, d'entrée, ça a contribué à former une bonne ambiance dans le groupe. Djuly faisait partie de l'équipe formée par La Balaguère dans le cadre d'Agir pour un Tourisme Responsable

Alors que du bateau, Santo Antao apparaissait comme un bloc de rocher plongé dans l’eau, une fois dessus, on s’aperçoit qu’elle est entaillée de profondes vallées. 

Sur cette terre volcanique la végétation est luxuriante.

Des cultures en terrasse grimpent sur les versants. Les paysages sont contrastés et très différents d'une vallée à l'autre.
Tout pousse : la canne à sucre pour la fabrication du fameux "grogue", des plantes et des fruits exotiques, mais surtout des légumes en tout genre comme le maïs, le manioc, la patate douce, les pois d'angole etc.

Les capverdiens sont souriants et avenants. Toujours partants pour une discussion au détour d'un chemin ou pour se prêter au jeu d'une séance photo.

Capverdienne

Il y a peu de temps que le Cap vert s’est ouvert au tourisme et les contacts sont authentiques et sincères.

Le soir, on dort dans des chambres confortables chez l’habitant. Ils se mettent en quatre pour nous faire plaisir, et leur cuisine est variée et délicieuse !
Ce voyage d'une semaine permet de découvrir les nombreux aspects de Santo Antao, avec tous les jours une randonnée au paysage différent.

Je le conseille à ceux qui veulent avoir un bel aperçu de Santo Antao, et qui disposent d'une semaine de vacances.

Toutes les randonnées de La Balaguère au Cap Vert

Service communication

Autres articles

Cap Vert : sur quelle île aller ?

Le Cap-Vert est un archipel de dix îles situé dans l'océan Atlantique, au large des côtes du Sénégal, de la Gambie et de la Mauritanie. Il se divise en deux séries d'îles : au sud les îles de Sotavento (Brava, Fogo, Santiago et Maio) et au nord les îles de Barlavento (Boa Vista, Sal, São Nicolau, Santa Luzia, São Vicente et Santo Antão).

L'éruption du volcan de Fogo au Cap Vert

Des centaines d'évacuations dues à l'éruption du volcan de Fogo, au Cap Vert. Certains habitants ont tout perdu, vous pouvez les aider.

Le Rwanda, pour longtemps gravé dans ma mémoire

Des gens toujours souriants, accueillants, dignes, unis et apaisés... Et de nombreux moments marquants avec notamment la rencontre des gorilles de montagne. C’est fascinant, de se retrouver là, à quelques mètres du groupe (je devais être à moins de 3 mètres, et la veille, une femelle m’a touché), à observer ces êtres qui nous sont extraordinairement proches. On assiste un peu en voyeur à une vie de famille, avec les petits qui jouent, qui embêtent le vieux grand-père, qui lui-même paraît s’ennuyer un peu, semble compter ses doigts, puis recompte… s’allonge sur le dos, laisse les petits jouer, puis, d’un coup se lève, ça suffit !

Suivez-nous