La Sierra de Montsant

Olivier Guix, accompagnateur pour La Balaguère, revient d'un parcours de reconnaissance en Catalogne pour le tout nouveau circuit "Sierra de Montsant et Siurana, les balcons du Priorat".

Ayant des origines catalanes, je pense avoir une affection toute particulière pour la découverte des montagnes de cette région de l'Espagne. Il faut dire que la Catalogne bénéficie d'une diversité de paysages très intéressante pour le randonneur. Des hauts sommets granitiques des Encantats (plus grande région lacustre d'Europe) aux randonnées de bord de mer de la Costa Brava, en passant par les volcans de la Garrotxa, la palette est vaste. C'est donc avec plaisir que j'ai accepté une reconnaissance de séjour dans le massif pré-côtier de la Sierra de Montsant.

Le village de Siurana

Olivier, explique-nous ton coup de cœur pour le massif de Montsant.
Je ne connaissais pas la région de Tarragone. La préparation des itinéraires m'avait déjà mis l'eau à la bouche. Le nombre et la variété des chemins qui sillonnent la Sierra sont fabuleux : parcours en balcon, fonds de canyons, innombrables crêtes dans l'intérieur du massif, ermitages perdus. Rien que sur la carte, j'avais les yeux qui brillaient. Et sur le terrain, cette impression s'est confirmée. Il faut dire que j'ai commencé mon exploration à Siurana ; ce village est incroyable. Juché au bout d'une terrasse rocheuse, ses petites maisons de pierres dominent les environs. Ce fut d'ailleurs l'un des derniers bastions maures de Catalogne lors de la reconquête. Autour du village, les falaises de grès colorées attirent de nombreux adeptes de la varappe. Vu l'emplacement du site, je suis remonté le soir pour assister au coucher du soleil, et là je dois dire que j'en ai pris plein les yeux. Siurana a vraiment un charme fou.

 

Quelles sont pour toi les spécificités de la Sierra de Montsant ?
Le massif est situé non loin de la côte méditerranéenne, que l'on aperçoit d'ailleurs aisément depuis les hauteurs. Il y fait en général assez doux. Fin mars déjà, ce fut très agréable d'y marcher. A cette période, il restait beaucoup de neige dans les Pyrénées, et là j'étais en t-shirt au milieu des romarins : quel dépaysement ! Mais ce sont les variations de météo qui m'ont le plus surpris. Le matin, le ciel était parfois gris et couvert à cause de l'humidité apportée par la mer. Il suffisait que la brise se lève pour que la grisaille laisse place à un beau ciel bleu. Le dernier jour de mon exploration, j'étais du côté de Prades, l'un des plus hauts villages du massif, l'environnement y est très différent, plus typé montagne. Au cours de la matinée, je fus cueilli par une averse de neige... Alors que l'après-midi, le soleil aidant, je me serais cru en pleine jungle au fond du canyon de Fraguerau ! Une autre spécificité, ce sont les falaises de conglomérats qui entourent le massif et les nombreux passages (appelés "grau") qui permettent de les franchir et de bénéficier de superbes points de vue comme le Grau dets Barrots, où le cheminement plutôt hardi suit une superbe vire appelée le balcon du Priorat. J'y suis passé deux fois tellement c'était bon !

 

Parle-nous un peu de la gastronomie de la région.
Le territoire de Montsant est aussi réputé pour sa production viticole. Les montagnes sont entourées de vignes et le vin est réellement bon. Goûteux et charpenté, tout ce que j'aime ! La région dispose aussi de quelques spécialités culinaires que les hébergements se feront un plaisir de vous faire découvrir. J'ai même pris une fois un double plat principal car je me devais de découvrir l'omelette aux épinards !

 

 

Accompagnateur Pyrénées

Autres articles

Fabrice, son récit de voyage "Picos de Europa, raquettes dans les Asturies et la Cantabrie''

A l'arrivée du téléphérique à Fuente Dé nous sommes accueillis par des isards qui filent et doivent bien rigoler en nous voyant chausser nos raquettes. La balade est incroyable, nous longeons des lacs gelés qui se sont affaissés et craquelés sous le poids de la glace car l'eau s'infiltre dans la roche calcaire. La neige est zébrée du sable du Sahara qui a recouvert l'Espagne et la France les jours précédents. Nous voyons également le refuge Véronica, petit refuge "boite de conserve", vestige d'un porte avion venu s'échouer en altitude.

Axelle, son récit de voyage "Yoga, rando zen et spa sur les hauts plateaux" dans les Pyrénées

Ce voyage comportait tous les aspects qui m'intéressaient : découverte de nouveaux massifs, découverte du yoga, hôtel confortable avec SPA et option massage ;) Lors de la 1ère séance de yoga matinale, le lendemain, Alex a joué des bols tibétains et de grosses larmes me sont venues. Je voulais aussi pratiquer le yoga, car je pense avoir des blocages émotionnels ancrés dans le corps. Probablement, qu'un déblocage était en train de s'opérer grâce au travail sur la respiration et aux émotions générées par la musique... Dans l'ensemble, j'ai beaucoup aimé la découverte de cette pratique et je vais m'inscrire dans un cours à la rentrée.

Maryse, voyageuse de retour de "Sierras secrètes de Catalogne"

Adepte de la randonnée depuis une quarantaine d'années, j'ai parcouru de nombreux chemins tout terrain. Cherchant un séjour peu lointain et ensoleillé, j'ai choisi les sierras de Catalogue, une région d'Espagne qui m'interpellait pour ses paysages, ses villages haut-perchés abandonnés, ses hautes falaises et sentiers taillés la paroi, mais aussi pour ses ponts suspendus. Autant de havre de paix où j'espère revenir un jour !
Contactez-nous
05 62 97 46 46
Suivez-nous