Ouadane – Chinguetti : l'itinérance dans les dunes est fantastique | La Balaguère

© NILSSON Mattias

Je travaille à la Balaguère depuis 13 ans. Curieux d’à peu près tout sur terre et ailleurs, j’adore voyager pour vivre des expériences, faire des découvertes et m'ouvrir à de nouveaux horizons.


J’ai fait le circuit « Ouadane – Chinguetti» en Mauritanie, une destination emblématique de La Balaguère qui a été pendant 10 ans en grande partie fermée au tourisme. Les populations ont besoin et envie de nous recevoir à nouveau et notre retour est très important pour eux.

Après une année chargée j’avais besoin de m’évader dans le désert pour me ressourcer

C'était la première fois que je me rendais en Mauritanie et j’ai beaucoup aimé le pays pour les beaux paysages et l’accueil exceptionnel. Quelques amis étaient inquiets à cause des groupes terroristes encore actifs dans certaines parties du Sahara mais dans la partie de la Mauritanie où se déroule le voyage, on se sent complètement en sécurité.


Ce que j'ai particulièrement apprécié durant ce circuit, c'est le rythme qui s’installe au fil des jours. Etant plutôt stressé et « speed » avec dix mille choses à faire, j’ai enfin pu décompresser : )

On prend le doux rythme du désert en marchant et se reposant en bonne compagnie

Les paysages ouverts avec leurs dunes harmonieuses sculptées par le vent et le temps apaisent l’esprit.
Soudainement au loin, on découvre une oasis comme on l'a rêvée avec les palmiers et des cultures. L’eau y est fraîche et on se repose à l’ombre d’un acacia.

Certes, les petites villes que nous visitons sont très intéressantes mais ce sont les jours d’itinérance dans les dunes que j’ai préféré. Il est difficile de dire que telle ou telle journée de randonnée est plus belle qu’une autre car on est dans une ambiance continue, malgré la variété des paysages.


La dernière grande journée de randonnée avec un campement pas loin de Chinguetti est fantastique ; les dunes sont belles et impressionnantes, nous sommes en harmonie avec le désert et nous avons trouvé nos repères dans cet univers exceptionnel.

La nuit, c’est la voûte céleste qui nous offre le plus beau spectacle du monde, le même qui est admiré depuis le début le début de l’humanité.

En Mauritanie, la nourriture est plutôt simple et bonne

Nous avons passé la semaine avec très peu de viande et pas d’alcool, ça fait du bien aussi ! J’ai adoré le pain préparé par les chameliers et cuit dans sable et les petits verres de thé.


Les gens sont bienveillants et aimables. Les rencontres qui m’ont touché le plus sont celles avec les familles nomades. Ici le bon accueil n’est pas seulement une tradition, c’est une philosophie de vie pour être en harmonie avec autrui.

Le niveau de ce circuit est accessible à beaucoup de gens

On randonne environ 5h par jour avec plus de marche le matin et une longue pause à midi.
Ce n’est que lorsqu’on monte sur certaines dunes qu’on s’enfonce dans le sable. Le reste du temps, le sol est plutôt dur et la marche facile avec peu de dénivelé.
Chacun peut marcher à son rythme, seul ou avec d’autres gens car on ne se perd pas de vue et régulièrement le guide fait une pause pour que tout le monde se retrouve.
Le circuit est programmé d’octobre à avril et peut-être enchainé avec un autre circuit de l’Adrar.


Tous nos treks et randonnées en Mauritanie

Un article d'Mattias Nilsson