Michèle, voyageuse de retour de "rando bateau dans les Cyclades"

BONJOUR Michèle ! Tu reviens de notre voyage "rando bateau dans lesMichèle aux commandes Cyclades", Peux-tu te PRÉSENTER ?

Je suis à la retraite depuis quelques années… Je suis bénévole au sein du Club alpin Français, pratiquant  et encadrant les activités de randonnées. De plus, artiste peintre amateur, je dessine et je peins, souvent en m’inspirant des paysages parcourus lors de mes randonnées...
Je randonne aussi pour mon plaisir, avec mon compagnon et mon berger allemand.

Pour changer d’horizon, en février 2001, nous sommes partis faire l’ascension du Kilimanjaro avec La Balaguère, et depuis… nous avons continué à deux, ou seule, presque chaque année. Ainsi, j’ai testé les randos accompagnées avec guide, les randos en liberté, les randos avec stage d’aquarelle, les séjours familles avec ma petite fille et ma fille, les séjours réveillons….

Je me suis déplacée à Arrens pour les 25 ans de la Balaguère, et c’est tout naturellement, que nous avons fait le voyage « le retour d’Ulysse » pour les 30 ans de La Balaguère...

POURQUOI As-tu CHOISI CETTE RANDONNÉE en Grèce ? À QUI LA CONSEILLErais-tu ?

Ayant « goûté » au séjour « bateau / baignades / randonnées » et au petit groupe de 8 personnes, nous avons voulu revenir à ce concept. Ainsi, le séjour « les Cyclades (que nous ne connaissions pas) « au gré du vent » sur 15 jours nous a tout de suite interpellés. Voyager, changer d’îles et de randonnées tous les jours, sans refaire les valises, quel confort ! De plus, avec Yorgos et Kostis, un tandem toujours souriant, même pour nous faire accepter ce que nous rechignons à faire ! Pas question de rester à dormir sur le bateau, quand il a décidé de faire une « petite » randonnée… et ensuite on est content de l’avoir faite !

A qui je la conseillerais ?

D’abord à tous ceux qui ont peur de partir en grand groupe de 15. On est 8 voyageurs et 10 en tout sur le bateau, c’est super, le bon compte. On peut vite faire connaissance, d’autant que permettant de communiquer entre nous avant de partir, nous nous connaissions déjà un peu.

Ensuite, il faut tout de même savoir un peu randonner, savoir un peu nager, aimer l’imprévu et les changements de programme, aimer la proximité des repas. Par ailleurs, on peut aussi un peu s’isoler, ce que chacun a pu faire pour lire, prendre un bain de soleil, dessiner et peindre, dormir à la belle étoile…

RACONTE-NOUS tes MEILLEURS MOMENTS ET SOUVENIRS DE CETTE RANDONNÉE...

Il y a d’abord le « circuit » sur le papier qui nous a fait rêver avant de partir : acheter un livre sur les Cyclades avant de partir, cela a été bien utile. Après, il y a la carte affichée, et que l’on regarde souvent, car on a souvent demandé « Où on est ? Où on va ? » à l’un ou à l’autre…

C’est Kostis qui dès le premier soir vient à notre rencontre, à l’hôtel et nous fixe le rendez vous du lendemain.

Dimanche : il nous accompagne pour prendre le ferry, puis pour rejoindre le bateau avec Yorgos afin d’y laisser les bagages. Petite visite du village, premier repas, on est déjà dans le bain et dans la chaleur !

Puis retour au bateau pour prendre possession de nos cabines avec des conseils de Yorgos sur la vie et les règles à bord. Très rapidement on a appareillé pour les îles inhabitées de Diplo et Kavouras et les belles falaises roses. 

Kavouras et les belles falaises roses Despotiko et le temple d'Apollon
Kavouras et les falaises roses Despotiko et le temple d’Apollon

Lundi petite rando sur l’île de Despotiko et la visite du temple d’Apollon, avec les explications très techniques de Yorgos. On arrive à la petite plage déserte de Livadi à cette heure et à cette saison, mais il reste des parasols, signe d’une présence… antérieure.

Mardi, c’est départ pour l’île de Sifnos, pour atteindre le joli village de Kastro juché sur la colline, et prendre un mojito dans la typique taverne du fan du Che. Ici aussi, la rando est différente de celle que nous avions faite l’an dernier…

Kastro en Grèce
Kastro

Mercredi, nous partons pour Kimolos. On a mis les voiles et nous voguons doucement ce qui me permet de peindre le croquis que j’ai fait la veille. A kimolos, pendant que Yorgos alimente en eau le voilier et nos réserves d’eau potable, nous allons à la plage, prendre un verre tout en discutant entre nous. Isabelle est restée à bord, et a pu se rendre utile : elle a préparé la salade, et a appris comment tailler les tomates sans les faire saigner ! Tout un art !

Mouillage dans une belle crique, et tous les 10, les uns à la nage, d’autres sur le paddle, ou dans le kayak de mer, nous partons explorer les grottes et rochers autour…

Jeudi : avec un vent assez fort, nous arrivons à Fologandos, avec une petite rando facile et agréable qui nous amène jusqu’à la taverne où nous mangeons le soir.

Vendredi et samedi :  après une traversée assez mouvementée à cause du vent, nous recevons quelques embruns et même plus, et nous arrivons à Sikinos.

Enfin des vignes ! La dégustations du vin… l’achat d’une bonne bouteille que nous goûterons à notre retour, et un bon repas, où certains vont même demander...  des couvertures car la terrasse est un peu ventée ! Le lendemain j’ai bien aimé la  randonnée sur l’ile, jusqu’à Santa Marina, vue sur le Mausolée ; beaucoup de restes de murs en pierres sèches, les marches qui descendent dans la « piscine », des traces de murs qui nous font imaginer les maisons d’une ville ancienne.

Ancienne ville Santa Marina Grèce
Les traces d'une ville ancienne

A noter le pique-nique préparé par Yorgos et laissé dans la voiture qui a été conduite par Kostis jusqu’au point de rendez vous. Toute une organisation sans faille !

Chaque jour avant la randonné, Yorgos nous indique la difficulté de celle ci 1, 2 ou 3 cailloux, ce qui me permet de choisir de partir en sandales ou en petites chaussures de rando !

Dimanche : nous sommes arrivés à Katokonfonissi après une traversée très mouvementée, nous étions un peu transis, avec nos goretex, mais à terre, la chaleur nous réconforte, et notre rando  nous amène vers les belles criques et falaises. Plongeon du haut de la falaise... Le repas rascasse et soupe de poisson est aussi bon que l’an dernier ! Les propriétaires de la taverne sont les mêmes…

Lundi : nous arrivons à Naxos, et appareillons au petit port. A midi, c’est plage, l’après midi, c’est rando : on monte on descend, et on arrive à une petite crique où certains se baignent tandis que je cherche des galets... Si Yorgos, Isabelle et André continuent un peu plus loin, Kostis ramène tout le reste du groupe au bateau.

Ile et voilier

Mardi : nous sommes toujours à Naxos, et Yorgos a proposé de faire le Mont Zeus : cotation 3 voire 4 cailloux. Pas de sentiers, des épineux puis des roches ! Conseils : pantalons longs, chaussures de rando, eau. On est partis dans la bétaillère ! pour limiter le dénivelé à faire !! En fait on est tous bien arrivés à 1000 mètres d’altitude mais en partant de 700m environ. Magnifique rando, magnifiques paysages. 

En allant au Mont Zeus

Mercredi : nous naviguons jusqu’à Skinousa. Cette fois, la randonnée nous amène de plage en plage, avant de rejoindre le village et la taverne où nous prenons un délicieux repas, avec la moussaka réclamée par Patrick !

Jeudi : départ pour se rapprocher d’Antiparos..  Premier mouillage devant une toute petite île. Petite rando au milieu des roches et des épineux pour arriver au sommet avec une vue à 360 degrés. Magnifique. Et on change de mouillage ...

Vendredi : petite rando le long de la côte... il fait chaud, premier bain pour certains. On continue un peu plus loin. Yorgos va chercher le bateau, nous restons assis à l’ombre, il fait beau, avec quelques nuages menaçants, c’est le dernier jour…

L'après midi, c’est le dernier transfert avec l’annexe, et les « au-revoir » et le départ. On a échangé les adresses, on s’est promis de partager les photos… et qui sait peut être se revoir…

Heure du départ
Moment du départ

POUR toi, LA BALAGUÈRE, C'EST...

Une entreprise à visage humain. Une possibilité de choisir son circuit ou son séjour après évaluation de sa forme physique, avec un avantage : le départ de province dans la majorité des cas.

On a toujours une personne au bout du fil pour répondre, pour proposer une solution dans le cas où la destination prévue ne peut se faire… j’ai souvent pu rencontrer Vincent Fonvieille, lors de stand ou de salons divers et discuter avec lui… Et j’ai plaisir de voir que les accompagnateurs que j’ai eu sont encore présents : Brigitte F, du stage aquarelle, Philippe A qui est même venu à un vernissage de peintures ! Et Yorgos et les voir sur la magnifique vidéo du confinement !

Comme tous, j’ai de bons souvenirs de mes séjours, mais aussi de l’aide que chaque encadrant a pu me donner lors de petits problèmes qui ne manquent pas de survenir !

ET ta PROCHAINE RANDONNÉE ?

Avec mon compagnon, nous avons goûté à la rando / bateau / baignade…. Et nous y prenons beaucoup de plaisir et vu notre âge (il ne faut pas le dire !)… les randonnées 4 chaussures ne sont plus notre but !!

Un autre circuit, d’autres îles « au gré du vent » sur 15 jours, voire plus, avec Yorgos... pourquoi pas ?


Cyclades, rando bateau au gré du vent
Toutes nos randonnées en Grèce et aux Cyclades
Toutes nos "randos bateau"

Comment est choisi le voyageur du mois

Autres articles

La Grèce, de la mer à la montagne

En Grèce, la combinaison de la mer et de la montagne dans un environnement proche est extraordinaire. Par exemple en Crète au début du printemps, on peut se baigner dans la mer un jour, et le lendemain marcher sur la neige ! Il y a une grande diversité de paysages en très peu de distance. Ca c’est qui est magnifique ! Et même s’il y a du tourisme dans les villes, quand on fait de la rando, on est seul sur les sentiers.

City Break : visiter Athènes en 3 jours

Capitale de la pensée et de la philosophie, du commerce et des échanges, Athènes incarne la ville contemporaine qui marie avec harmonie vie moderne, nature sauvage et splendeur de sites antiques d’exception. Visiter Athènes en 4 jours, c'est s'imprégner de toute une culture et une ambiance méditerranéenne agréable et unique !

La rando bateau, une manière inédite de découvrir les Cyclades

Il faut savoir que la Grèce est un pays où le potentiel pour la randonnée est peu exploité, certains endroits restent très préservés et c’est ça qui est étonnant. On peut facilement aller hors des sentiers battus notamment aux Cyclades et le bateau est bien souvent le seul moyen d'accéder à ces îles. Le voilier reste donc une manière de visiter toutes ces îles, c'est de la découverte plus que de la navigation.
Contactez-nous
05 62 97 46 46
Suivez-nous