Gérard Caubet

Accompagnateur en montagne et écrivain pyrénéiste

Gérard Caubet est un compagnon de La Balaguère depuis sa création. Accompagnateur en montagne, il est également moniteur de ski et écrivain pyrénéiste, auteur de l'album "Etonnantes Pyrénées" et rédacteur du blog de La Balaguère entièrement dédié aux Pyrénées : Étonnantes Pyrenees.

Une bien triste nouvelle

Notre ami Gérard Caubet a fait son dernier coup en douce dans la nuit du 6 décembre 2018, dans son village d’adoption, Buerba.
Il est parti sans crier gare et sans prévenir les copains du train qu’il avait à prendre.
Il nous laisse orphelins de sa bonne humeur, de ses coups de gueule, de sa passion des Pyrénées, de ses histoires, de ses magnifiques bacantes et de sa gentillesse…
Nul doute que le Mondoto et les Sestrales auront illuminé ses derniers rêves.
Il avait été l’un des premiers accompagnateurs de la chaîne pyrénéenne et il a inventé notre métier.
Il avait été, avec Pyrénaïca, le précurseur d’entreprises comme La Balaguère.
Il a passé ses dernières années de vie active à travailler avec nous et tout particulièrement avec les accompagnateurs.
Depuis, il écrivait et continuait de transmettre son amour des Pyrénées.
Il avait 68 ans.

Ses articles

Robert Louis Stevenson est un jeune écrivain écossais qui, pour se consoler d'un chagrin d'amour, est parti à pied le 22 septembre 1878 du Monastier-sur-Gazeille pour arriver douze jours plus tard, à Saint-Jean-du-Gard. Total du périple 220 km à travers les Cévennes avec un âne pour toute compagnie. Ses aventures, ses états d’âme sont scrupuleusement notés. Il ignore que plus d’un siècle et demi après, son carnet de route entrera dans l’histoire. Son ânesse Modestine ignore encore plus qu’elle y tiendra le rôle principal.
Le diplôme d’accompagnateur en montagne se passe désormais en 8 étapes, répartis en 2 cycles. Il faut compter deux ans minimum et de nombreuses ponctions sur le compte en banque. Hormis le probatoire et quelques stages en cours de cursus se passant en région, les pyrénéens doivent traverser la France plusieurs fois en diagonale pour se rendre à Prémanon recevoir la docte parole.
En matière de sécurité, il est primordial d’être bien chaussé. La chaussure comprend différentes parties qu’il est intéressant de connaître. Chacune a son importance. Les connaître permet de poser aux vendeurs les bonnes questions pertinentes ou de ne pas se laisser piéger par les offres alléchantes d’Internet.
Il existe plusieurs façons d’arriver à Saint Jacques : train, voiture, avion, etc. De toutes, c’est à pied ou à vélo que se savoure la joie d’atteindre le but convoité. Camino francés, via de la Plata, camino Portugés, Ruta del Mar, camino Inglés, camino del Norte, camino primitivo, tous ces chemins dessinent sur la carte une immense toile d’araignée dont Santiago est le centre.
L'Andorre est un vrai pays attachant, totalement enclavé dans la montagne pyrénéenne et offrant de très beaux itinéraires de randonnée. Elle peut compter sur ses 35 sources d’eaux thermales. Capables d'atteindre 70ºC elles sont considérées parmi les plus chaudes des Pyrénées. Caldea, centre thermal construit en 1994 a été pensé par l'architecte Jean-Michel Ruols, père du parc Astérix et spécialiste des complexes aquatiques. C’est une réussite du genre avec des ambiances scénarisées.
Pour le randonneur, Ax-les-Thermes est une plaque tournante idéale d’où il peut rayonner sur toute la Haute Ariège. Côté détente, un forfait de 5 heures d’accès aux thermes est en option. Chacun est libre de le consommer à son rythme. Situé à deux pas du centre ville, l'hôtel, créé par un accompagnateur en montagne de surcroit cuisinier, propose une cuisine du pays simple et sincère, avec des petits déjeuners copieux et des pique-niques savoureux.
Avec l'hôtel et le spa, c'est vraiment ambiance cocooning. Et côté randonnée, « douceur » est le maître mot. Aucun effort surhumain n’est à craindre ! Mais cela n'empêche pas de découvrir des sites d'exception : l'Anse de Paulilles, la tour Madeloc, le monastère San Pere de Rodes, Collioure la ville des artistes, la belle Banyuls...
En albigeois, on est loin du tourisme de masse. D’ailleurs, l’exiguïté des sites ne permettrait pas d’absorber les foules. Par contre c’est super pour la rando. Rien de tel qu’arriver à pied dans une bastide pour en savourer tous les charmes.
Dans les vallées d’Aspe et d’Ossau le pastoralisme transhumant traditionnel est extrêmement vivace. Au hasard de la rando, vous pourrez assister à la traite, à la fabrication du fromage et même en acheter directement du producteur au consommateur. Par un beau parcours de crêtes nous rejoindrons le refuge de Pombie au pied de la face sud du pic du Midi d’Ossau. Affectueusement surnommé « Jean Pierre » par les pyrénéistes, c’est un très vieux volcan qui aurait explosé à l’ère primaire.
Orage ô désespoir ! Que faire en cas d'orage en montagne ? Quels sont les bons gestes à adopter, et ceux à éviter : découvrez nos conseils randonnée.
La rando aquatique est le premier niveau du canyoning. Elle consiste à parcourir à pied le lit des canyons au plus près du fil de l’eau. La recherche d’émotions esthétiques et ludiques prime sur l’effort car elle ne présente aucune difficulté ! Bien que chaque río soit différent, tous offrent de belles piscines où il est possible de se baigner.
Le plus important à ne pas manquer lors de cette randonnée en liberté, c’est le lever de soleil au sommet du Petit Vignemale. Vous en garderez le souvenir toute votre vie. C’est un des plus beaux points de vue sur le cirque de Gavarnie.
Le Camino Francès est inscrit sur la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO depuis 1993. Le chemin c’est aussi la rencontre avec une grande variété de paysages. L’un des plus symboliques est la traversée de la Meseta qui s’étire entre Burgos et Léon. Les photos de ce grand plateau brûlant de soleil (en été), traine dans tous les guides touristiques.
En remontant le Val d’Aran, on s’aperçoit rapidement qu’il ne s’agit pas d’une vallée pyrénéenne tout à fait comme les autres. La rando, le ski et les boutiques duty-free cohabitent en bonne intelligence !
Le chemin de Stevenson, aujourd’hui GR70, apporte au randonneur chaque jour son lot de découvertes. Les voyageurs peuvent suivre au pas près l’itinéraire de Robert Louis Stevenson, ou le morceler en deux tronçons : du Puy-en-Velay à Chasseradès ou de Chasseradès à Saint-Jean du Gard. Les questions de logistique imposent parfois de prendre quelques libertés avec le chemin historique mais l’esprit reste intact.
Lorsque j’étais jeune accompagnateur, les Picos de Europa me faisaient fantasmer. Les cartes étaient rares. Un jour, j’ai mis le cap à l’ouest. Ma première rencontre avec le Naranjo de Bulnes m’a fait un effet boeuf. Le moins qu’on puisse dire est qu’il en impose !
Qui n’a jamais descendu 1000 m de dénivelé avec des ongles bleus ne connaît rien des affres de la randonnée. Voici un conseil pour les soigner.
Partir en randonnée avec des chaussures neuves, c’est le prendre le risque de voir fleurir de belles ampoules : voici une astuce pour éviter ça.
Le cidre est la boisson locale. Il se boit accompagné d’omelette à la morue, de tapas, ou d’une bonne tranche de fromage de brebis. Sur cette rando particulièrement, on mange très bien et surtout des choses qu’on n’a pas l’habitude de goûter.
Les amoureux de paysages grandioses ne peuvent rêver mieux. Les sites de Gavarnie et Ordesa se touchent au niveau de la frontière, mais aucune route ne permet de passer de l’un à l’autre. C’est à pied qu’il faut le faire. Deux passages seulement existent : la brèche de Roland et le col de Boucharo.
Le lac des Bouillouses où vous dormirez est une des plus grandes retenues lacustres des Pyrénées. La journée détente aura pour cadre les rives bucoliques du lac de Matemale et la forêt qui l’entoure : VTT, baignades, randos, farniente, accro branche... Que du bonheur ! Le troisième temps est la visite des gorges de la Carança. Elles concluent ce séjour en apothéose.
La randonnée se déroule en moyenne montagne dans la zone des estives. Les sentiers sont confortables et les pentes douces. Les étapes courtes et équilibrées font du Tour du Val d’Azun une randonnée itinérante des plus accessibles par tous les publics. Dans les Pyrénées, on l’appelle la vallée heureuse car elle respire une grande sérénité.
Contactez-nous
05 62 97 46 46
Suivez-nous